Alors que le Programme National pour la Rénovation Urbaine est bien avancé, l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) a demandé à BVA de réaliser une enquête afin de voir quel impact avaient les travaux auprès des habitants concernés. 

Pour cela, deux échantillons de Français âgés de 15 ans et plus ont été interrogés en miroir :
– les habitants de quartiers en rénovation urbaine, directement concernés, afin de mesurer leur satisfaction.
– les personnes résidant dans les communes d’implantation des quartiers rénovés (mais en dehors de ces quartiers), car l’impact des travaux de rénovation dépasse souvent le seul cadre du quartier concerné.

Des habitants satisfaits de vivre dans leur quartier

  • Les trois quarts des habitants des quartiers rénovés apprécient la vie dans leur quartier (74%), contre un quart des répondants qui se disent insatisfaits (25%). La satisfaction a progressé de 7 points en dix ans.

Une rénovation urbaine qui impacte positivement la perception du quartier, dont l’évolution va dans le bon sens pour les habitants

  • La majorité des habitants des quartiers en rénovation mettent en avant une évolution positive de leur quartier. 62% estiment ainsi que leur quartier a changé plutôt en bien (ils n’étaient que 48% à penser la même chose en 2007).

Des retombées positives des travaux de rénovation urbaine très majoritairement reconnues

  • Les habitants des quartiers rénovés et ceux qui résident en dehors des quartiers s’accordent à dire que l’embellissement des aspects extérieurs (79% pour les premiers et 82% pour les seconds) et l’amélioration de la qualité de vie dans le quartier rénové (78% et 81%) sont les principaux bénéfices des travaux de rénovation urbaine.
  • La desserte en transports en commun est la troisième retombée positive qui ressort auprès des habitants des quartiers en rénovation (76%), qui ont une vision plus pratique de leur quotidien dans le quartier, tandis qu’il s’agit de l’amélioration des logements pour l’ensemble des habitants des communes d’implantation (77%).
  • L’impact des travaux de rénovation urbaine sur le renforcement du sentiment de sécurité (61%) et de la diversité sociale (66%) est jugé plus limité par les habitants des quartiers concernés.

Des attentes fortes pour le nouveau programme de rénovation à venir

  • Selon les habitants des quartiers retenus pour le nouveau programme de renouvellement urbain qui va débuter, il convient désormais d’agir avant tout sur un renforcement de la sécurité (68%). Viennent ensuite des actions sur les conditions d’accueil des enfants dans les écoles (45%), sur les logements des habitants (36%) et sur le vivre ensemble (35%).
  • Classiquement cité en priorité lorsqu’il s’agit de rénovation urbaine, les logements sont le premier espace que les répondants souhaitent voir rénové (51%). 4 répondants sur 10 mettent ensuite en avant les écoles (40%) et les espaces extérieurs (39%) pour les travaux à venir.

> Le communiqué de presse