Baromètre BVA – Orange – La Tribune

La vague d’avril du baromètre de la politique nationale BVA pour Orange et La Tribune a été réalisée du 5 au 6 avril au lendemain du « Grand débat » réunissant les 11 candidats à l’élection présidentielle, auprès d’un échantillon de 1517 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

A 25% de bonnes opinions, la popularité de François Hollande progresse très légèrement en avril (+1pt, +7pts depuis novembre)

  • François Hollande a retrouvé une certaine bienveillance en renonçant à briguer un nouveau mandat (+2pts auprès des sympathisants de la gauche, 48%) mais ce score reste pour autant ancré à un niveau très bas et sa popularité demeure très limitée.

43% des Français ont une bonne opinion de Bernard Cazeneuve (+1pt)

  • C’est principalement auprès des sympathisants de la droite que Bernard Cazeneuve gagne le plus de points de popularité (34%, +6 points) et c’est toujours auprès des sympathisants PS qu’il bénéficie de la meilleure image (76%, =).

Jean-Luc Mélenchon (1er, 44%, +15pts) et Emmanuel Macron (2ème, 43%, +2pts) en tête du classement des cotes d’influence

  • 44% des Français souhaitent que Jean-Luc Mélenchon ait davantage d’influence dans la vie politique française, un score en hausse de 15 points en comparaison à notre mesure de mars, qui illustre bien la percée du leader de la France Insoumise dans l’opinion.
  • Emmanuel Macron se situe à un niveau voisin (43%, +2pts) et reste soutenu aussi bien par les sympathisants de la gauche (47%, +7pts) que par ceux de la droite (47%, +4pts).

Benoît Hamon (30%, =), Marine Le Pen (28%, =) et François Fillon (25%, -1pt) voient leurs cotes d’influence stagner

  • La cote d’influence de Benoît Hamon est stable en avril (30%, =). Elle régresse de 3 points auprès des sympathisants de la gauche (59%), en raison notamment d’une baisse de 9 points auprès des sympathisants de la gauche non socialiste. Avec 56% de cote d’influence, il se situe 31 points en dessous de Jean-Luc Mélenchon auprès de cette population.
  • Si François Fillon reste très bien positionné auprès des sympathisants Les Républicains (74%, =) et de ceux de la droite (55%, -1pt), il reste ancré à un niveau bas auprès des Français (15ème position, 25%, -1pt).
  • Avec 28% de cote d’influence, Marine Le Pen reste une personnalité à l’image clivée : sa cote d’influence est de 96% auprès des sympathisants FN mais de 9% à gauche et de 29% à droite.

A l’issue du débat, Jean-Luc Mélenchon est le candidat qui a suscité le plus d’impressions positives (53%), devant Emmanuel Macron (39%) et Philippe Poutou (37%)

  • Jean-Luc Mélenchon a laissé une impression positive à 53% des Français ayant suivi ou entendu parler du débat. Le leader de la France Insoumise se situe très nettement devant ses concurrents dans la course à l’Elysée et son classement indique une performance très réussie.
  • Légèrement en retrait, Emmanuel Macron (39% d’impressions positives) et Philippe Poutou (37%) sortent également du lot. Avec 28% d’impressions positives également, Benoît Hamon réalise une performance très en deçà de Jean-Luc Mélenchon auprès des sympathisants de la gauche, il a laissé une impression positive à 51% d’entre eux contre 73% pour Jean-Luc Mélenchon.
  • François Fillon se situe un cran en dessous de ces candidats. L’ex-Premier ministre a laissé une impression positive à 51% des sympathisants de la droite et à 65% des sympathisants LR, des scores qui le placent en 1ère position auprès de ces populations. Sa capacité à séduire au-delà de la droite pose question.
  • Marine Le Pen se situe en 8ème position. L’hypothèse d’un « plafond de verre » demeure : elle a laissé une impression positive à 83% des sympathisants FN et à 49% des sympathisants de Debout la France ! mais uniquement à 23% de ceux de la droite et 6% de ceux de la gauche.