Climat : doit-on changer ou adapter nos habitudes “visuelles” pour avoir un impact plus important ? 

L’association Place to B présente les premières pistes d’analyse de son étude réalisée avec BVA autour de l’influence des visuels climatiques : et si l’ours polaire isolé sur un bout de banquise à la dérive n’était pas la meilleure image pour nous faire agir ?

Initialement menée par le laboratoire anglo-saxon Climate Outreach, cette étude a été prolongée par Place to B, en partenariat avec BVA, l’ADEME et le psycho-sociologue Mickaël Dupré. L’objectif ? Étudier les émotions véhiculées par certains types de photographies autour de l’énergie, la consommation, la mobilité ou encore le transport.

Quel visuel incite à l’action ? Une belle image ? Une image choc ? Un visuel décalé ? Après un an de recherche, les premiers résultats seront présentés et commentés lors d’un petit-déjeuner débat.

Agenda :

  • Vendredi 24 mars 2017 de 8h30 à 12h
  • L’entrepôt – Lieu des Cultures, 7/9 rue Francis de Pressensé, 75014 Paris