Un livre de 2005 mais plus que jamais d’actualité…

La digitalisation de la presse est faite ou en cours d’être terminée. Le papier va prendre plus de sens mais tous les contenus informationnels, didactiques et ludiques seront en ligne.

Plusieurs modèles économiques cohabitent, mais la gratuité demande du reach et base son ROI sur la publicité. Cela sera-t-il au détriment des contenus ? Jusqu’où ira le lien entre rédaction et régie ?

Une presse conçue aussi par l’IA et moins par des journalistes… cette mutation étant liée au sens que l’on donnera au papier pour que le consommateur l’achète, et au crédit donné à l’information en ligne et continue. Toutes les sources et les data ne se valent pas…

Un livre d’actualité, qui fait réfléchir sur le sens de la presse, de l’écrit, de la société finalement.

Une presse sans Gutenberg
Jean-François Fogel, Bruno Patino
2005, Points