Un sondage réalisé dans le cadre de POP2017, la plateforme des opinions publiques.

Emmanuel Macron, en tête du premier tour…

  • Pour la première fois dans nos intentions de vote, Emmanuel Macron devance légèrement Marine Le Pen. Il est crédité de 26% des suffrages, un score en hausse de 1 point depuis la semaine dernière.
  • Son socle électoral ne s’est toutefois pas solidifié suite au débat : parmi ses électeurs potentiels, seuls 55% se déclarent sûrs de leur choix, un score similaire à celui de la semaine dernière. Si Emmanuel Macron demeure le candidat qui est le plus choisi « par défaut » par ses électeurs (29% d’entre eux), il est néanmoins de plus en plus choisi pour ses propositions politiques (42%, +8 points en une semaine, +17 points en un mois).

… talonné de près par Marine Le Pen

  • Marine Le Pen est créditée de 25% des intentions de vote, un score en très légère baisse depuis la semaine dernière (-1 point).
  • Son socle électoral reste le plus solide : 82% de ses électeurs potentiels sont sûrs de leur choix, un score proche de celui que nous mesurions la semaine dernière et la candidate du Front national reste largement en tête chez les plus jeunes et chez les ouvriers.

François Fillon, dont l’image est écornée, voit sa base électorale s’éroder

  • François Fillon est crédité de 17% des intentions de vote, un score en baisse de 2,5 points en une semaine. S’il avait endigué la baisse la semaine dernière juste après la confirmation de sa mise en examen, il semble à présent payer l’accumulation des affaires le concernant. Son socle électoral, moins large, reste toutefois solide : 69% de ses électeurs se déclarent sûrs de leur choix, un taux équivalent à celui mesuré la semaine dernière.
  • Seuls 16% des Français déclarent que François Fillon leur inspire confiance. Ce score est de 44% chez les sympathisants de la droite et 61% seulement chez les sympathisants LR.

Jean-Luc Mélenchon devance nettement Benoît Hamon

  • Jean-Luc Mélenchon connaît une dynamique indéniable. Il recueille 14% des intentions de vote, un score en hausse de 2 points en une semaine. Il devance désormais Benoît Hamon, crédité de 11,5% des suffrages (-1 point). Jean-Luc Mélenchon retrouve une partie de ses électeurs de 2012 (70% déclarent vouloir voter pour lui contre 60% seulement après la primaire de la gauche), un temps tentés par Benoît Hamon.

Tous les résultats sur POP2017.fr