Diffusion des données personnelles sur le web : quelles sont les attentes des Français ?

Les principaux enseignements de ce sondage :

Pour assurer la protection des données personnelles sur Internet, la confiance des Français va majoritairement vers une institution publique…et indépendante

  • Pour 70% des Français l’acteur le plus efficace pour les protéger de l’utilisation de leurs données personnelles sur Internet serait une autorité indépendante comme la CNIL, devant les sociétés privées, via les protections qu’elles mettent en place sur leurs sites Internet (16%), et les pouvoirs publics, l’Etat (11%).

Des Français majoritairement favorables à ce que l’Etat contrôle plus fortement ce qui est diffusé sur Internet…

  • 57% des Français se déclarent favorables à ce que l’Etat contrôle davantage ce qui est diffusé sur Internet car cela limiterait les dérives, contre 41% qui y sont opposés car cela réduirait la liberté sur le web.

…alors qu’une majorité d’entre eux estiment qu’ils connaissent plutôt mal les risques qu’ils courent en matière de protection de leur vie privée en ligne.

  • 54% estiment qu’ils connaissent plutôt mal ces risques et plus fortement encore les populations les moins internautes que sont les ouvriers (62%), les employés (60%), les 50-64 ans (58%) et les 65 ans et plus (57%). Seuls 45% des Français estiment qu’ils connaissent plutôt bien les risques qu’ils encourent en matière de protection de leur vie privée sur Internet, un jugement que seules des populations plus technophiles comme les 18-24 ans (58%) et les cadres (55%) partagent majoritairement.

Les boîtiers enregistreurs intégrables aux automobiles : un poids sur la vie privée trop lourd au regard des économies potentielles

  • Interrogés sur leur intérêt pour l’installation de boîtiers dans les voitures qui enregistreraient leurs habitudes de conduite, données qui pourraient être transmises aux assureurs, les Français s’y sont montrés majoritairement opposés. 78% se sont déclarés défavorables à ces boîtiers car cette technologie empiéterait sur leur vie privée contre 21% uniquement qui s’y sont déclarés favorables car cette technologie réduirait leurs factures.

À télécharger

Le sondage

Partenaires

Sondage réalisé pour

  • Le Syntec numérique

Publié dans

Et diffusé sur

  • BFM BUSINESS

Contact