Depuis 2004, la DREES* demande à BVA de réaliser le Baromètre d’opinion, qui est un outil de référence pour analyser l’évolution de l’opinion des Français sur leur santé, sur la protection sociale (assurance maladie, retraite, famille, handicap-dépendance, pauvreté-exclusion) ainsi que sur les inégalités sociales et la cohésion sociale. L’enquête existe depuis 2000. Les données de la vague 2017 ont été collectées en face-à-face en octobre et novembre 2017, auprès d’un échantillon de 3009 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans ou plus résidant en France métropolitaine (méthode des quotas). Pour faciliter la lecture, le terme « Français » désigne ici les personnes âgées de 18 ans ou plus vivant en France métropolitaine, qu’elles soient de nationalité française ou non.

*La DREES est la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques du Ministère des Solidarités et de la Santé

 

Inégalités femmes-hommes : un sujet qui préoccupe davantage les Français

  • La proportion de Français estimant que les inégalités femmes-hommes les préoccupent est en forte augmentation depuis 2 ans. 67 % des Français jugent que ce sujet les préoccupe personnellement, soit +10 points depuis 2015 ;
  • Cette forte évolution peut s’expliquer en partie par les dates de recueil des réponses des interviewés pour cette enquête (entre octobre et novembre 2017, en pleine affaire Weinstein), mais notons que cet indicateur avait déjà progressé de 7 points entre 2015 et 2016 ;
  • Si on observe un écart de 10 points entre les opinions des hommes (61 %) et des femmes (71 %), soulignons que l’évolution de cet indicateur dans le temps est similaire : +10 points chez les hommes depuis 2015, +9 points chez les femmes.

 

Les inégalités femmes-hommes de plus en plus souvent jugées importantes en France

  • Pour 7 Français sur 10, les inégalités femmes-hommes sont importantes aujourd’hui en France (69 %), une opinion en forte progression depuis 2014 (+11 points) ;
  • Ce sentiment est davantage partagé par les femmes (74 %) que par les hommes (64 %), mais il est relativement homogène entre classes d’âges. Seuls les 25-34 ans considèrent moins fréquemment que les inégalités femmes-hommes sont importantes (63 % contre 72 % des 18-24 ans et 70 % des 35 ans ou plus).

 

Plus de 2 Français sur 10 déclarent avoir été témoin de discriminations envers une femme

  • 22 % des Français disent avoir été témoin d’au moins une discrimination liée au fait d’être une femme au cours des 12 derniers mois ;
  • Ces derniers disent le plus souvent avoir été témoin de ces discriminations dans l’espace public (16 %), au travail (9 %) ou dans la vie privée (8 %) ;
  • Les moins de 30 ans déclarent davantage avoir été témoin de ce type de discrimination, notamment dans l’espace public (24 %).

 

Retrouvez le communiqué de presse de la DREES en cliquant ici et l’ensemble des données de l’étude en vous rendant sur la page dédiée.