BAROMETRE QUOTIDIEN DE SUIVI DE LA CRISE DU COVID 19
COMMENT LES FRANÇAIS VIVENT-ILS LA PERIODE ACTUELLE ?

Vague 2 – 20 mars 2020

Alors que notre pays traverse une crise sanitaire sans précédent et que les Français sont confinés chez eux, BVA a lancé un dispositif de suivi quotidien de leur moral pendant cette période difficile. Chaque jour, les Français répondent à quelques questions sur leur moral, leur confiance dans l’évolution de la situation et la manière dont ils la vivent.

La méthode ? Une enquête barométrique en continu sur le principe du roll-up  réalisée auprès d’un échantillon représentatif de Français âgés de 18 ans et plus renouvelé par moitié chaque jour.

Les résultats du jour correspondent aux 1000 interviews réalisées entre le 18 et le 20 mars 2020.

Principaux enseignements de cette vague :

  • Dans cette crise, 72% des Français pensent que le pire est devant nous, un résultat qui progresse légèrement en 24 heures (+2 pts).
  • Le moral des Français, pour autant, reste stable, mais plutôt en berne avec une note moyenne reste de 6,1/10.
  • Si les Français restent majoritairement confiants quant à l’ambiance entre les membres de leur foyer dans les semaines qui viennent (74%, -1 pt), les craintes de nature économique semblent progresser : 37% des salariés et des indépendants sont inquiets quant à la capacité de leur entreprise à faire face à la crise (+2 pts depuis hier) et 44% des Français sont inquiets en ce qui concerne la situation financière de leur foyer dans les semaines qui viennent (+2 pts aussi).
  • Au quotidien, les Français se heurtent à de nombreuses difficultés : 60% des sondés jugent difficile de faire leurs courses (-3 pts). Les trois-quarts des Français (75%) trouvent qu’il est difficile de maintenir une vie sociale. En revanche, 64% des personnes en télétravail jugent qu’il est facile de travailler de chez elles. Et parmi eux, les parents sont 58% à trouver qu’il est facile de s’occuper de leurs enfants. Ce qui signifie quand même que près de 4 sur 10 rencontrent des difficultés à concilier travail et enfants dans cette configuration inédite (38%).