BAROMÈTRE QUOTIDIEN DE SUIVI DE LA CRISE DU COVID 19
COMMENT LES FRANÇAIS VIVENT-ILS LA PÉRIODE ACTUELLE ?

Vague 3 – 21 mars 2020

Alors que notre pays traverse une crise sanitaire sans précédent et que les Français sont confinés chez eux, BVA a lancé un dispositif de suivi quotidien de leur moral pendant cette période difficile. Chaque jour, les Français répondent à quelques questions sur leur moral, leur confiance dans l’évolution de la situation et la manière dont ils la vivent.

La méthode ? Une enquête barométrique en continu sur le principe du roll-up  réalisée auprès d’un échantillon représentatif de Français âgés de 18 ans et plus renouvelé par moitié chaque jour.

Les résultats du jour correspondent aux 1000 interviews réalisées entre le 21 et le 23 mars 2020.

Principal enseignement de cette vague 3 : alors que la polémique au sujet des masques enfle depuis quelques jours, deux indicateurs relatifs à la gestion de la crise par le gouvernement se détériorent nettement :

  • 46% des Français seulement se déclarent confiants en ce qui concerne la façon dont le gouvernement gère la crise, c’est 7 points de moins que la veille où la confiance était encore majoritaire (53%) ;
  • 50% des sondés se disent confiants quant à la qualité des informations qu’ils reçoivent sur le coronavirus de la part des pouvoirs publics, un résultat en baisse de 5 points depuis hier.

Cette polémique semble jeter un doute sur l’ensemble de la situation et, dans ce contexte, le pessimisme gagne du terrain : dans cette crise, 75% des Français pensent que le pire est devant nous, un résultat qui progresse de 3 points en 24 h et de 5 points depuis notre première mesure mercredi/jeudi

Par ailleurs, après près d’une semaine de confinement total, le quotidien s’organise. Si les Français sont plus nombreux à estimer qu’il est facile de faire ses courses (46% soit +11 points depuis notre première mesure) à présent que la panique des premiers jours est passée, on sent poindre en revanche une certaine inquiétude : près d’un quart des Français s’inquiètent de l’ambiance entre les membres de leur foyer dans les semaines qui viennent (24%), un score en hausse de 5 points depuis notre première mesure.