BAROMÈTRE QUOTIDIEN DE SUIVI DE LA CRISE DU COVID 19
COMMENT LES FRANÇAIS VIVENT-ILS LA PÉRIODE ACTUELLE ?

 

Vague 12 – 30 mars 2020

Effet week-end ? Analysés sur la base des interviews réalisées entre samedi et lundi matin, la plupart de nos indicateurs se stabilisent voire connaissent une légère amélioration.

Le moral des Français reste fragile en dépit d’un léger mieux, avec une note moyenne de 6,1 (+0,2 pts). La sortie de crise semble toujours aussi lointaine puisque pour les trois-quarts des sondés (75%) le pire est devant nous. A noter surtout : la proportion d’individus qui pensent que le pire est derrière nous n’a pas progressé depuis la mise en place de notre suivi et reste extrêmement faible (entre 3% et 5%).

Les indicateurs de confiance traduisent un certaine stabilité eux-aussi :

Bonne nouvelle : c’est toujours en ce qui concerne l’ambiance entre les membres du foyer dans les semaines qui viennent que les Français se montrent le plus largement optimistes (74%, un indicateur stable depuis le début).

Sur les enjeux économiques, que ce soit au niveau de son foyer (52%) ou au niveau de son entreprise pour les salariés du privé et les indépendants (58%), la confiance reste majoritaire bien que ténue.

En revanche, la confiance reste minoritaire en ce qui concerne la qualité des informations sur le coronavirus, qu’elles émanent des médias ou des pouvoirs publics, ainsi que sur la façon dont le gouvernement gère la crise.

De manière plus générale, il est intéressant de noter qu’on observe de réelles différences de perceptions et de vécu dans la durée. Les femmes, en particulier, semblent vivre la situation plus difficilement, sans doute en raison de situations plus précaires dans certains cas : leur moral est moins haut que celui des hommes et elles sont moins confiantes en ce qui concerne la situation économique de leur foyer (47% contre 58% des hommes dans la dernière mesure).