BAROMÈTRE QUOTIDIEN DE SUIVI DE LA CRISE DU COVID 19
COMMENT LES FRANÇAIS VIVENT-ILS LA PÉRIODE ACTUELLE ?

 

Vague 13 – 31 mars 2020

Alors que la France entame sa troisième semaine de confinement, le moral des Français résiste : les personnes qui donnent une note comprise en 7 et 10 pour qualifier leur moral (50%; +5) sont désormais un peu plus nombreuses que celles qui donnent une note inférieure ou égale à 6/10 (48%; -6). La note moyenne (6,3) reste modeste mais n’a jamais été aussi bonne depuis le début du confinement. L’ambiance dans le foyer reste par ailleurs au beau fixe (76%; +2). Une situation globale qui masque toutefois d’importantes disparités :

Certaines catégories de population commencent à être très inquiètes : seuls 32% des demandeurs d’emploi ont le moral (note supérieure ou égale à 7/10), soit 13 points de moins que lors de notre première mesure au tout début du confinement. Le moral des cadres (58%) est également nettement supérieur à celui des employés et ouvriers (46%).

Une inquiétude pour certaines populations qui s’exprime également concernant la situation financière de leur foyer : si au global, la confiance reste majoritaire (53%; +1) et résiste chez les salariés (56%; +4), elle est très minoritaire chez les indépendants où elle s’est nettement détériorée depuis le début du confinement (25% ; -29 points).

Notons enfin que le maintien de la vie sociale est forcément compliqué pour tout le monde (seuls 25% jugent cela facile, un indicateur relativement stable depuis le début du confinement) mais s’avère plus complexe pour les séniors (seulement 19% y parviennent contre 37% des 18-24 ans qui maîtrisent probablement davantage les outils numériques) et les personnes qui vivent seules (17%).