BAROMÈTRE QUOTIDIEN DE SUIVI DE LA CRISE DU COVID 19
COMMENT LES FRANÇAIS VIVENT-ILS LA PÉRIODE ACTUELLE ?

 

Vague 36 – 23 avril 2020

Après la baisse d’un certain nombre d’indicateurs hier, les Français se présentent sous un jour plus positif ce jeudi. Les informations distillées cette semaine contribuant à préciser les contours de l’après 11 mai en matière de scolarité, d’ouverture de commerces ou de vacances d’été semblent répondre aux attentes et générer une légère réassurance dans l’opinion :

  • 38% des Français déclarent avoir confiance dans les informations qu’ils trouvent sur le coronavirus dans les médias (+2 points depuis hier) et 39% dans celle diffusées par les pouvoirs publics eux-mêmes (+2 points également). Cette tendance rejaillit plus globalement sur la perception de la manière dont le gouvernement gère la crise avec un niveau de confiance en hausse de 2 points depuis hier, même s’il reste limité à 35%.
  • Le regain d’optimisme est particulièrement net en ce qui concerne l’économie. Ainsi, après une chute de confiance en début de semaine (67% lundi à 56% hier), les salariés du privé et les indépendants réaffirment leur croyance en la capacité de leur entreprise à rebondir et faire face à la crise (61%, +5 points depuis hier). A une échelle plus macro, la situation économique du pays suscite également un peu plus de projections positives. Si elle reste très minoritaire, la part de Français confiants sur ce point atteint son plus haut niveau depuis le début de notre mesure à 18%, en progression de 5 points depuis le week-end dernier.

Une certaine embellie est à noter également dans le vécu du confinement au quotidien. 49% des Français trouvent qu’il est facile de faire ses courses (+2 points depuis hier) et 26% jugent désormais qu’il est facile de maintenir une vie sociale, une proportion en hausse régulière depuis lundi (+4 points).  Sentiment subjectif lié à la perspective d’un confinement qui semble avoir désormais une fin ou relâchement effectif des comportements ? Ce point fera l’objet d’une attention particulière dans les prochains jours, alors qu’Emmanuel Macron a rappelé la nécessité de respecter les consignes en matière de sorties de manière stricte et qu’il reste encore plus de deux semaines avant l’échéance du 11 mai.