Dans un contexte planétaire aujourd’hui plutôt anxiogène avec l’emballement des émissions de CO2… à rebours des engagements pris lors de la COP 21… le groupe AFNOR et BVA, créent, en partenariat avec Les Echos Executives, l’Observatoire des Démarches RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) en France.

 

 

Dans quel but ?

  • Décrire et analyser les pratiques durables des organisations
  • Identifier les attentes d’accompagnement pour faciliter leur valorisation

 

Pour y répondre, une étude online a été réalisée du 11 septembre au 8 octobre 2019 auprès de 408 organisations ayant déclaré s’être engagées dans une démarche de Responsabilité Sociétale de toute taille, secteur d’activité ou ancienneté d’engagement.

 

Pour apprendre quoi ?

La RSE : un enjeu très important voire essentiel pour 72% des interviewés, et des préoccupations centrées sur les problématiques environnementales, RH ou économiques.

Un engagement de Responsabilité Sociétal souvent initié en réponse à des enjeux internes… mais non dénué d’ambition « business ».

Un cheminement progressif articulé autour de 4 étapes ou stades de maturité, qui passe par une diversification des actions et la prise en compte de sujets de plus en plus complexes :

  • Les jeunes pousses (12%) : actions éparses portées par des collaborateurs (2 ans ancienneté, moins de 5 actions)
  • Les arbustes (23%) : un début de structuration visant la conformité avec les réglementations (3 à 4 ans d’ancienneté, 5 à 9 actions)
  • Les peupliers (38%) : développement d’engagements proactifs singuliers (5 à 6 ans d’ancienneté, 10 à 14 actions)
  • Les chênes (27%) : approfondissement et globalisation (8 ans d’ancienneté, 15 à 21 actions)

Un parcours d’engagement exigeant, jonché d’embuches, qui nécessite du temps et des efforts, mais produit rapidement de nombreux bénéfices qui s’intensifient au fur et à mesure.

La valorisation de la démarche RSE : un must pour 2/3 des professionnels, et un ressenti qui croit avec l’engagement.

Les outils les plus connus : le référentiel Iso 26 000 et le Label Engagé RSE.

Des attentes spontanées de support et d’accompagnement opérationnel pour faciliter le cheminement et renforcer les bénéfices des actions engagées.

Retrouvez ici l’infographie de l’étude.