La vaccination contre la Covid-19 a changé la face de la pandémie. C’est une prouesse technologique assez fantastique. Mais de nombreuses et importantes questions subsistent. Pour nous éclairer, le Pr Alain Fischer, médecin, professeur d’immunologie pédiatrique, chercheur et nommé Président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale le 3 décembre dernier par le Premier Ministre, était l’invité des Contrepoints de la Santé le 24 juin dernier.

Odile Peixoto, Directrice de BVA Santé, a présenté lors de ce débat les résultats d’un sondage* exclusif sur cette thématique.

 

Covid-19 : près de 8 Français sur 10 déclarent être vaccinés (au moins une dose) ou prêts à le faire

65% des Français déclarent avoir reçu au moins une dose de vaccin, dont 35% ont terminé leur vaccination (en ayant reçu toutes les doses prévues). Parmi les non vaccinés, 41% annoncent avoir l’intention de le faire.

Ainsi au global, près de 8 Français sur 10 (79%) ont au moins débuté leur vaccination ou ont l’intention de le faire.

En toute logique, les personnes âgées, à qui la vaccination a été ouverte en premier, ont une meilleure couverture vaccinale que le reste de la population.

 

Des Français majoritairement convaincus de la nécessité de la vaccination et qui font globalement confiance aux fabricants de vaccins et aux autorités sanitaires

78% des Français estiment que l’accès à la vaccination contre le Coronavirus est facile et les trois quarts (75%) sont convaincus que la vaccination est un moyen efficace de lutte contre l’épidémie.

Même s’ils restent globalement positifs, les Français sont un peu plus sceptiques concernant la sureté des vaccins : 63% estiment que les vaccins contre la Covid-19 mis actuellement sur le marché sont sûrs alors que 37% ont, à  l’inverse, des doutes à ce sujet.

66% des Français interrogés déclarent avoir confiance dans les laboratoires pharmaceutiques et les start-ups pour la recherche et la production de vaccins, 64% dans les autorités sanitaires pour le contrôle et les autorisations de mise sur le marché et 59% dans le gouvernement pour l’organisation de la campagne de vaccination de la population.

 

Une opinion mitigée de l’information des pouvoirs publics sur les vaccins

L’opinion des Français est par ailleurs mitigée vis-à-vis des informations fournies par les pouvoirs publics sur les vaccins contre la Covid-19 : 44% des personnes interrogées les trouvent insuffisantes.

Seuls 15% des individus trouvent les informations données tout à fait suffisantes. Les profils les plus enclins à se faire vacciner sont les mêmes que ceux qui s’estiment bien informés.

 

Une obligation vaccinale sujette à débat parmi les Français

46% des Français rejettent le principe de l’obligation vaccinale : la vaccination contre la Covid-19 doit rester volontaire.

34% sont toutefois favorables à ce qu’elle soit rendue obligatoire pour tous, 18% pour les plus fragiles (personnes âgées, malades…) et 12% pour les soignants. Jusqu’à 43% des personnes vaccinées ou ayant l’intention de le faire adhèrent à l’obligation vaccinale pour tous.

 

20% des Français n’ont pas l’intention de se faire vacciner. Des non intentionnistes méfiants vis-à-vis de l’industrie et des autorités sanitaires et qui mettent davantage en doute l’innocuité et l’efficacité des vaccins

1 Français sur 5 n’a pas l’intention de se faire vacciner : ces personnes sont davantage issues de milieux moins favorisés.

Jusqu’à 88% des personnes n’ayant pas l’intention de se faire vacciner trouvent les informations données par les pouvoirs publics sur les vaccins contre la Covid-19 insuffisantes. Il y a donc encore des efforts d’information et de pédagogie à faire pour parvenir à convaincre les publics réticents.

Ces non intentionnistes sont largement méfiants vis-à-vis de l’industrie (85% d’entre eux), des autorités sanitaires (83%) et du gouvernement (74%).

95% d’entre eux ont des doutes sur l’innocuité des vaccins et 80% pensent qu’ils ne sont pas efficaces pour endiguer l’épidémie.

 

Pour écouter l’intégralité des débats : https://www.youtube.com/watch?v=JEVxq4vdkvs

 

* Enquête par internet réalisée du 15 au 17 juin 2021 auprès d’un échantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.