CHAQUE MERCREDI : UN THEME, UNE QUESTION

La question de la semaine, avec le Collectif Interassociatif Sur la Santé et 66 millions d’impatients

La pertinence des soins : Les Français majoritairement favorables à la limitation des soins inutiles ainsi qu’à la possibilité de bénéficier d’un 2ème avis médical en cas de diagnostic grave 

  • Le fait d’identifier et de limiter les soins inutiles serait une bonne chose selon près des 3/4 des Français (73%) afin de permettre une réorientation des dépenses vers d’autres soins jugés plus utiles. Un quart des Français jugent au contraire que cette pratique serait une mauvaise chose car elle pourrait restreindre la liberté de prescription des médecins (25%).
  • Près d’1 Français sur 2 estime qu’un 2ème avis médical en cas de diagnostic grave engendrerait d’abord des coûts supplémentaires utiles (48%), et 29% jugent même que cette démarche génèrerait des économies. A l’inverse, 21% des Français considèrent que demander un 2ème avis médical représenterait un coût supplémentaire qu’ils jugent inutile.
  • D’ailleurs, s’ils étaient concernés, 87% des Français aimeraient pouvoir bénéficier d’un deuxième avis médical, et 80% ne craindraient pas de devoir demander leur dossier à leur médecin traitant afin de bénéficier d’un autre diagnostic.