Les principaux enseignements de ce sondage :

89% des Français favorables à une loi visant à autoriser l’euthanasie
Près de 9 Français sur 10 (89%) se disent favorables à une loi visant à autoriser l’euthanasie. Toutes les catégories de Français y sont favorables, en particulier les 65 ans et plus (98%). Cela fait de nombreuses années que les Instituts de sondage enregistrent cette quasi-unanimité des Français sur le sujet. Il y a plus d’un quart de siècle (en 1987), un sondage de TNS Sofres enregistrait déjà une proportion de 85% de Français favorables à l’idée « qu’un malade soit aidé à mourir à sa demande ». Un sondage plus récent de l’IFOP relevait une proportion de 92% de Français favorables à ce que « la loi Française autorise les médecins à mettre fin, sans souffrance, à la vie de ces personnes atteintes de maladies insupportables et incurables si elles le demandent ». Ce sujet, certes rempli d’une charge émotionnelle, est très peu comparable au mariage pour tous (et surtout à l’adoption pour tous) qui a divisé le pays en deux entre « pro » et « anti ».

Pour une majorité de Français, l’euthanasie est une affaire privée

Les Français souhaitent donc qu’une loi autorisant l’euthanasie soit votée, mais une autre question se pose alors : qui doit prendre la décision lorsque le malade n’est pas en mesure de s’exprimer ? Les Français répondent majoritairement (53%) que c’est à la famille d’en décider. Restent 47% de Français qui pensent qu’une décision « extérieure » est préférable : 41% le médecin, 6% le juge. L’Opinion française si elle exprime peu de doutes sur le principe même de l’euthanasie se montre donc plus partagée lorsqu’il s’agit de choisir le responsable de cette lourde résolution.

A télécharger

Le sondage

Partenaires

Sondage réalisé pour

Contact