Observatoire BVA – Presse Régionale de la Vie Quotidienne – Vague 8 Les Français et l’enseignement supérieur

Le projet de loi sur « l’orientation et la réussite des étudiants » a été adopté en février dernier. Il vise notamment à accentuer l’orientation au lycée. En parallèle, une réforme du Baccalauréat a été présentée. Le futur Bac, qui entrera en vigueur en 2021, prendra la forme de quatre épreuves et d’un contrôle continu en 1ère et en terminale. Dans ce contexte, quelle image les Français ont-ils de l’enseignement supérieur ? Comment accueillent-ils les mesures de la réforme de l’accès à l’université ? Comment ce nouveau Bac est-il perçu ? 

7 Français sur 10 estiment que l’enseignement supérieur ne prépare pas bien à l’insertion professionnelle

• Plus de 6 Français sur 10 considèrent que le cycle supérieur dispense des formations de bonne qualité (62%) et ont une image positive des enseignants de l’enseignement supérieur (63%).
• Cependant, alors que la préparation à l’insertion professionnelle apparaît comme la principale mission de l’enseignement supérieur aux yeux des Français (39% des citations), la majorité des interviewés déclare qu’il ne prépare pas bien à l’insertion professionnelle (66%).

Les Français semblent convaincus par les mesures portant l’accent sur l’orientation au lycée

• Parmi les mesures de la réforme de l’enseignement supérieur, les interviewés se déclarent très favorables à une orientation accentuée dès le lycée (87%).
Dans le détail, les Français approuvent très largement l’intégration de deux semaines dédiées à l’orientation en terminale (94%), et l’instauration de deux professeurs principaux pour accompagner les élèves individuellement (88%).

Les Français accueillent favorablement l’introduction d’une part de contrôle continu dans l’examen du Baccalauréat

La plupart des Français (66%) souhaite le maintien de l’examen et le remplacement de certaines épreuves par du contrôle continu. Seuls 14% se déclarent pour le remplacement intégral par du contrôle continu, et 20% souhaitent le maintien du Bac actuel.
• Plus précisément, 8 Français sur 10 sont favorables à la mesure introduisant 40% de contrôle continu dans l’examen du Bac (81%).
• Dans une moindre mesure, les Français approuvent également la suppression des filières S, L et ES au profit du choix de deux disciplines de spécialités en plus d’un tronc commun (57%).

Le lien vers la vidéo de présentation des résultats : https://youtu.be/VYGaCKpjiPQ