Afin de faire le point sur les mécanismes de l’opinion expliquant les positions des Français à l’égard de l’immigration et de l’accueil des migrants, BVA a réalisé en parallèle : un sondage auprès d’un échantillon représentatif de 1101 Français du 29 au 30 janvier et une discussion sur ces sujets avec 20 membres de la communauté Pop by BVA, animée entre le 26 janvier et le 2 février, afin de nourrir et éclairer les enseignements du sondage de façon plus qualitative.

Des Français très partagés à l’égard de l’immigration : 35% y sont ouverts, 35% sont réservés et 30% y sont réfractaires

65% des Français considèrent que la France doit accueillir les réfugiés qui lui demandent l’asile parce qu’ils sont persécutés dans leur pays. Pour autant, 63% des Français estiment qu’il y a trop d’immigrés aujourd’hui en France.

Le croisement des réponses des Français à ces deux questions permet de constituer trois groupes d’opinions de tailles équivalentes.
Le groupe des « Ouverts » représente 35% des Français. Il s’agit des personnes qui ne jugent pas qu’il y a trop d’immigrés en France aujourd’hui et se montrent favorables au droit d’asile. LE VERBATIM – « Je serais pour des principes plus humanistes et plus ouverts, qui ne crient pas que notre civilisation est en danger, parce que nous accueillons quelques dizaines de milliers de migrants. En comparaison de leur population, les pays nordiques font beaucoup mieux que nous. »
Le groupe des « Réservés » représente 35% des Français. Dans cette population, le sentiment qu’il y a trop d’immigrés en France cohabite avec l’idée que la France doit accueillir les réfugiés persécutés dans leur pays. LE VERBATIM – « Il faut savoir combiner humanité et sécurité avec pragmatisme »
Le groupe des « Réfractaires » représente 30% de la population. Il s’agit des personnes qui estiment qu’il y a trop d’immigrés en France aujourd’hui et qui se montrent défavorables à l’accueil des réfugiés. LE VERBATIM – « La France ne peut recevoir des miséreux alors qu’elle n’arrive pas à endiguer la misère en France et à aider les français eux-mêmes à sortir de la pauvreté. »

Des Français plutôt peu critiques à l’égard des conditions d’accueil des migrants, un sujet qui réactive le clivage gauche-droite

Pour 55% des Français, les réfugiés sont en général plutôt bien accueillis en France. 27% seulement des sympathisants LFI considèrent que l’accueil des réfugiés est plutôt de qualité derrière 35% des sympathisants PS, 44% des sympathisants LREM, 68% des sympathisants LR et 87% des sympathisants FN.

Néanmoins, 52% des Français jugent que les conditions de vie des migrants présents sur le territoire français sont inacceptables. A l’inverse, 43% jugent que leurs conditions de vie en France sont acceptables (5% ne se sont pas prononcés). Cette opinion reste très segmentée politiquement.

57% des Français déclarent que les conditions de vie des migrants sur le territoire français les inquiètent. L’inquiétude des Français trouve sa source dans des inquiétudes humanitaires aussi bien que sécuritaires, mises en évidence par les discussions avec les membres de la communauté de Français POP by BVA.

Des Français peu disposés à venir personnellement en aide aux migrants

45% des Français considèrent que l’aide à l’intégration des migrants et à l’amélioration de leurs conditions de vie est de la responsabilité de chacun d’entre nous.
Uniquement 34% des Français déclarent qu’il pourraient s’impliquer personnellement pour aider les migrants.

« La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre sa part » : un résumé de l’ambivalence des Français

77% des Français se disent d’accord avec cette phrase de Michel Rocard et on observe que, même à des degrés divers, les Français s’accordent majoritairement sur cette phrase quelle que soit leur position politique. Les discussions en ligne avec la communauté POP by BVA ont fait apparaître 3 logiques d’opinions autour de cette phrase.
• Une logique de « solidarité inconditionnelle »
• Une logique de « solidarité européenne »
• Une logique de « solidarité rationnelle »

Dans ce contexte, 37% des Français ont une opinion positive de l’action d’Emmanuel Macron et du gouvernement en matière d’immigration

Seuls les sympathisants LREM expriment une opinion, largement, positive (85%) alors que les opinions négatives sont majoritaires à gauche et à droite, entre des sympathisants de la gauche qui critiquent une politique répressive, manquant d’humanisme, et des sympathisants de la droite pour lesquels l’action envisagée manque de fermeté.