Dans un contexte marqué par le début de la concertation autour du projet de réforme des retraites, BVA et Orange ont voulu savoir quel était l’état d’esprit des Français à l’égard du système des retraites et du projet de réforme du Gouvernement : que savent-ils de ce projet ? Sont-ils inquiets ? Quel accueil réservent-ils à différentes mesures envisageables dans le cadre d’une réforme ?

 

  • Plus des deux tiers des Français se disent inquiets quand ils pensent à leur retraite (68%). Une inquiétude logiquement plus forte chez les actifs (77%) mais qui existe aussi chez les retraités : 47% font part de leurs craintes sur le sujet. Ces derniers expriment probablement leur inquiétude de voir le montant de leur pension diminuer.

 

  • Concernant le système de retraites, les Français souhaitent majoritairement qu’il évolue (88%, contre 12% qui souhaitent le maintenir en état), mais ils sont partagés sur l’ampleur de ces évolutions. Ainsi, près d’un Français sur deux (48%) souhaite une adaptation du système existant sans transformation radicale et 40% désirent une réforme en profondeur.

 

  • A propos du projet de réforme des retraites porté par le Gouvernement, plus de 8 Français sur 10 (85%) déclarent en avoir déjà entendu parler. Une notoriété élevée qui s’explique par la médiatisation importante du projet ces dernières semaines.

 

  • Ainsi, près des deux tiers des Français pensent ou anticipent qu’ils seront personnellement impactés par la réforme portée par le Gouvernement (62%). Un impact plus fortement envisagé par les moins de 50 ans (80%), les catégories sociales aisées (80%) mais également ressenti – même si c’est minoritaire – par une partie des retraités eux-mêmes (23%) pourtant a priori non concernés par la future réforme.

 

  • Enfin, notre enquête a testé un certain nombre de mesures qui pourraient être envisagées pour pérenniser le système de retraites (qu’elles soient ou non à l’étude dans le cadre du projet de réforme) : si la suppression des régimes spéciaux (67%) et l’instauration d’un régime par points (65%) recueillent l’approbation d’une majorité de Français, les autres mesures suscitent davantage de réticences. Ainsi, seuls 44% des Français sont favorables à l’instauration d’un « âge pivot », 39% à l’augmentation de la durée de cotisation des actifs, 38% à une augmentation des cotisations à la retraite et 35% au fait de reculer le départ à la retraite au-delà de 62 ans. Enfin, la diminution des pensions de retraite reste un sujet sur lequel l’opposition des Français est massive (93%).