A l’approche de la rentrée des classes, l’institut BVA se penche sur l’opinion des Français sur l’école. L’occasion d’aborder l’image que les Français ont de l’école, ainsi que leur opinion concernant les diverses réformes prochainement mises en place.

Une opinion assez mitigée de la qualité de l’enseignement en France, mais des parents d’élèves moins critiques que l’ensemble des Français

  • 51% des Français déclarent que la qualité de l’enseignement aujourd’hui n’est pas satisfaisante en France. En revanche, les parents d’enfants scolarisés lui accordent plus de crédit, puisqu’ils sont 58% à la juger satisfaisante.
  • Pour près des ¾ des Français (72%) la qualité de l’enseignement s’est dégradée au cours des 10 dernières années. Un score là encore moins prononcé chez les parents d’élèves (67%).
  • Enfin, malgré des critiques faites à l’école et à la qualité des enseignements, les enseignants disposent d’une image positive auprès des Français (65% en ont une opinion positive). Un score stable par rapport à 2017 et légèrement plus élevé chez les parents d’élèves (70%).

Un écart entre les missions remplies par l’école et les missions qu’elle devrait remplir

  • Interrogés sur les missions remplies par l’école, les Français mettent en avant sa capacité à enseigner les savoirs de base (62%), ainsi qu’à apprendre à vivre avec les autres (55%). A l’inverse, l’école est jugée peu apte à apprendre le respect de l’autorité, puisque seuls 30% des Français considèrent qu’elle remplit cette mission aujourd’hui.
  • Pour ce qui est des missions que devrait remplir l’école, le fait d’enseigner les savoirs de base arrive à nouveau en tête (62% des Français considèrent qu’il s’agit d’une des principales missions de l’école).
  • On note toutefois un écart entre les missions remplies par l’école et celles qui, selon les Français, devraient être prioritaires. Ainsi, 48% des Français déclarent que l’école devrait préparer à la vie professionnelle, tandis qu’ils ne sont que 32% à déclarer que l’école remplit cette mission à l’heure actuelle. De même, près de la moitié des Français (47%) estiment que l’école devrait être un lieu de transmission de valeurs, telles que le respect ou la politesse, alors que seulement 31% jugent qu’elle le fait actuellement.

Une approbation globale des mesures du projet de loi pour une « école de la confiance »

  • La pérennisation des emplois d’AESH est la mesure la plus plébiscitée par les répondants, 91% d’entre eux étant favorables à celle-ci, avec même 49% de « très favorables ». L’idée de rendre possibles les « expérimentations pédagogiques » aux établissements recueille quant à elle 85% de réponses favorables. Vient ensuite la formation obligatoire pour les 16-18 ans, visant à éviter le décrochage scolaire, soutenue par 83% des individus.
  • La réforme du baccalauréat reçoit le soutien de près des 2/3 des Français (65%), et est soutenue dans une proportion semblable par les parents de collégiens et lycéens (66%).

 

Retrouvez ici la vidéo de présentation des résultats

Contact BVA


Matthieu Cassan
Directeur d'études