BAROMÈTRE DES QUESTIONS DE L’ÉCONOMIE, BVA – LA TRIBUNE

 


 

La réforme du code du travail, la suppression de l’ISF, la hausse de la CSG et la baisse des APL sont les mesures qui ont le plus marqué les Français

77% des Français sont capables de citer spontanément au moins une mesure réalisée par Emmanuel Macron depuis son élection.
Les quatre mesures que les Français ont le plus retenu sont la réforme du code du travail (26% de citations), la suppression de l’ISF (16%), la hausse de la CSG (15%, 28% chez les retraités) et la baisse des APL (14%, 27% chez les moins de 35 ans).

Les Français sont majoritairement mécontents des six premiers mois de mandat d’Emmanuel Macron (57%)

Les six premiers mois de mandat d’Emmanuel Macron suscitent le mécontentement d’une majorité de Français (57%), tandis que 39% font part de leur satisfaction.
Les opinions sont très clivées selon le profil des interviewés : le mécontentement est majoritaire chez les jeunes, les catégories modestes, les sympathisants de gauche et du Front national. En revanche, les personnes âgées, les cadres et les sympathisants de droite expriment davantage que la moyenne leur satisfaction.

Emmanuel Macron : une perception des six premiers mois de mandat proche de celle exprimée à propos de François Hollande en novembre 2012, mais une image beaucoup plus positive dans l’opinion

Les Français se montrent à peine moins sévères à l’égard d’Emmanuel Macron qu’ils ne l’étaient à l’égard de François Hollande en novembre 2012 : 38% exprimaient alors leur satisfaction à l’égard des six premiers mois du mandat du Président socialiste, 61% leur mécontentement.
En revanche, Emmanuel Macron bénéficie d’une image beaucoup plus positive dans l’opinion : les Français s’accordent très largement pour dire de l’actuel chef de l’Etat qu’il est dynamique (81%, contre seulement 27% qui pensaient la même chose de son prédécesseur après quatre mois de mandat) et ils considèrent majoritairement qu’il est capable de prendre les décisions qui s’imposent (56%, contre 31% à propos de Français Hollande) et qu’il est compétent (57% contre 38%).
Les Français sont en revanche plus partagés sur sa capacité à bien expliquer son action (46%) et seuls 37% le jugent rassembleur.

La politique gouvernementale jugée trop libérale par près de la moitié des Français

Alors qu’une grève a lieu aujourd’hui pour dénoncer la « politique libérale » du Gouvernement, ce mot d’ordre trouve un certain écho dans l’opinion : près d’un Français sur deux (47%) juge que la politique du Gouvernement est trop libérale, notamment parmi les employés et ouvriers (55%), les salariés (53%) et les sympathisants de gauche (79%).
Un tiers des Français juge à l’inverse que la politique menée est libérale « juste comme il faut » (31%). Les sympathisants LREM considèrent largement qu’un bon équilibre a été trouvé (78%) tout comme une partie non négligeable des sympathisants de droite (39%). Ces derniers sont tout de même un tiers à estimer que la politique ne va pas assez loin et n’est pas « assez libérale ».

Le projet de réforme de l’assurance chômage suscite une large approbation

Le projet de réforme de l’assurance chômage est accueilli très favorablement : la très grande majorité des Français se dit favorable à ce que l’on ouvre l’assurance chômage aux travailleurs indépendants (82%) et aux salariés démissionnaires sous conditions (72%, 85% chez les salariés du privé).