Sondage BVA-Orange pour Europe 1 et La Tribune

Un intérêt qui stagne pour les élections européennes (62%, score inchangé en comparaison à février)
Dans un contexte marqué par l’actualité nationale et notamment par les mobilisations des Gilets jaunes et le grand débat déployé par l’exécutif, l’intérêt des Français pour les élections européennes stagne en mars, à  deux mois du scrutin. 62% des Français se déclarent intéressés par ces élections contre 36% qui ne se disent pas intéressés (2% ne se prononcent pas).

En tête des intentions de vote, un écart réduit entre la liste LREM-MoDem (24%, -1pt) et celle du RN (21%, +2pts)
Alors que notre mesure de février plaçait nettement la liste LREM-MoDem devant celle du RN, leurs positions se resserrent en mars. Si les élections avaient lieu dimanche prochain, la liste LREM-MoDem recueillerait 24% des voix (-1pt vs. février) contre 21% pour la liste du Rassemblement national dont le score progresse de deux points.

En retrait, une progression notable de la liste Les Républicains (12%, +2pts)
Dans la même période, la liste de l’UDI conduite par Jean-Christophe Lagarde voit son score se détériorer légèrement en comparaison à février (1,5%, -0,5pt), tout comme celle de Debout la France, conduite par Nicolas Dupont-Aignan (5%, -1pt).

A gauche, un certain statu quo
Le score qu’obtiendrait la liste EELV si les élections avaient dimanche prochain régresse légèrement (-0,5pt à 8,5%) alors que celui de la liste de La France Insoumise conduite par Manon Aubry recueillerait 7,5% des voix (score inchangé) et que les intentions de vote pour Génération.s gagnent 1 point (4%). Moins d’une semaine après la désignation de Raphaël Glucksmann comme tête de liste Place publique – Parti socialiste, les intentions de vote en faveur de cette liste se situent au même niveau que ce que nous mesurions pour la liste du Parti socialiste en février (5%).