La popularité sans l’état de grâce

De nombreux sondages récents l’ont montré : le nouveau couple exécutif ne bénéficie pas d’un état de grâce comparable à celui du tandem Sarkozy-Fillon à ses débuts, peu de Français estimant qu’il parviendra à améliorer la situation du pays, notamment en matière de chômage et de pouvoir d’achat.

Pour autant, cela ne signifie pas qu’il ne soit pas très bien accueilli par les Français :

  • Si les Français n’attendent guère de miracles de leur part, le Président (61% de bonnes opinions) et – plus encore – le Premier ministre (65%) disposent de très hauts niveaux de popularité.
  • Les principaux ministres du gouvernement sont très bien accueillis. La moitié recueille plus de 60% de jugements favorables et Manuel Valls, de loin le plus populaire, s’envole même à 72%. Seule Christiane Taubira, très attaquée par la droite, semble déjà bien fragilisée.
  • Enfin, les Français placent la gauche nettement en tête de leurs souhaits de victoire aux élections législatives : avec 55% contre 44% à la droite, le désir de gauche pour l’assemblée en 2012 apparaît encore plus fort que celui de droite en mai 2007 (50% contre 44%).

Etre très populaire et très bien accueillie, sans pour autant que les électeurs n’attendent d’elle des exploits constitue en fait un idéal pour une nouvelle équipe exécutive. Rendez-vous dans un mois, car il ne sera sans doute pas facile pour le gouvernement de conserver ce bon capital d’image, dans le climat économique et social des semaines à venir.

À télécharger

Rapport

Partenaires

Les partenaires

Contact