Pour 71% des Français, le numérique n’a pas d’impact négatif sur notre attention

  • 91% affirment qu’il permet un accès plus facile à l’information.
  • 66% qu’il empêche de s’ennuyer.
  • Seul un quart (26%) des Français estiment que le numérique augmente leur niveau de stress quotidien et ils ne sont que 36% à se sentir dépendants de leur smartphone.

Mais pour les jeunes l’impact est plus négatif

  • 73% des parents estiment que le numérique nuit à l’attention de leurs enfants
  • 61% des moins de 35 ans se sentent dépendants de leur smartphone, 47% estiment qu’il amoindrit la qualité de leur sommeil, et 85% consultent ou pianotent souvent ou de temps en temps sur leur smartphone quand un proche leur parle.

Les Français plébiscitent donc la mise en place de solutions pour s’adapter

  • La déconnexion (s’imposer des temps de déconnexion chaque jour ou chaque semaine) est un sujet majeur : elle est jugée utile par plus de 80% des Français (mais seulement 41% la mettent en place !). En outre, 74% des répondants souhaitent que les pouvoirs publics reconnaissent un droit à la déconnexion.
  • 89% des Français souhaitent une sensibilisation à l’école dès le plus jeune âge au traitement de l’information (hiérarchisation, outils de filtrage) et à la prise de recul face à la surcharge d’information.
  • 87% jugent utile le fait de couper l’accès au réseau dans les établissements scolaires pendant les cours pour recentrer l’attention des élèves.

BVA a rejoint les partenaires du Digital Society Forum pour la mise en place d’un observatoire du numérique, sur le thème « Quelle place pour le numérique dans la vie des Français ? ».

Le Digital Society Forum est une plateforme collaborative ouverte destinée à donner au plus grand nombre des clés de compréhension pour mieux appréhender notre vie numérique. C’est un projet initié par Orange, avec Psychologies Magazine et la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération).

http://digital-society-forum.orange.com/

À télécharger

Le sondage

Partenaires

Sondage BVA/Orange réalisé dans le cadre du Digital Society Forum, en partenariat avec Psychologies Magazine:

Contact