Plus de 6 français sur 10 (62%) favorables à l’instauration de quotas pour les migrants demandeurs d’asile

  • Les catégories traditionnellement préoccupées par la question de l’immigration apparaissent néanmoins beaucoup plus frileuses que les autres face à l’instauration de ces quotas, preuve qu’il existe une certaine confusion dans l’esprit des Français entre droit d’asile des migrants d’une part et immigration de l’autre.

Des Français très rétifs au renforcement de l’accueil des migrants en France, plus favorables à l’aide au développement des pays d’origine et partagés sur la question de l’intégration

  • 80% des Français sont défavorables à l’idée d’accueillir davantage de migrants que les autres pays de l’Union européenne, 67% à ce que la France élargisse le droit d’asile pour les migrants de Méditerranée (67% de défavorables).
  • En revanche, 80% sont favorables à ce que la France soutienne le développement des pays d’origine des migrants.
  • Des Français très partagés sur la question de l’intégration des migrants : 52% sont plutôt favorables à ce que la France facilite l’intégration des migrants en France, tandis que 45% y sont plutôt défavorables.

Une adhésion aux amendements récemment proposés par le Sénat

  • 72% sont favorables à ce que la France réduise de deux ans à neuf mois le délai de traitement des dossiers de demandeurs d’asile.
  • Surtout, 70% se déclarent plutôt favorables à ce que la France oblige automatiquement les migrants dont la demande d’asile est rejetée à quitter le territoire.

À télécharger

Le sondage

Partenaires

Sondage réalisé pour :

Contact