Bertrand Delanoë : toujours populaire mais une usure commence à apparaître

12 ans après son élection, Bertrand Delanoë reste populaire.

  • Une large majorité des Parisiens (60%) sont satisfaits de Bertrand Delanoë en tant que maire.
  • Ses mesures les plus emblématiques (Vélib, couloirs de bus, fermeture des quais de Seine le dimanche, Paris Plages, réaménagement des quais de Seine rive droite) sont largement approuvées (de 63 à 76%), y compris sa décision de changer les rythmes scolaires à Paris dès septembre 2013 (56%).

Mais une certaine usure commence toutefois à apparaître.

  • Sa popularité (60%) est certes largement majoritaire, mais elle est inférieure à la popularité moyenne des maires de communes de plus de 100 000 habitants (68%).
  • Son bilan est jugé de manière contrastée selon les domaines. Les Parisiens sont très satisfaits de son bilan concernant la culture et les loisirs (77%) et les transports en commun (62%). Ils sont en revanche très partagés sur son bilan concernant l’environnement et la lutte contre la pollution (49%), la propreté (47%) et la sécurité (47%). Enfin, ils sont mécontents de son bilan concernant l’emploi et le développement économique (39%), la circulation (38%) et surtout le logement (seulement 28% de satisfaction).
  • Les réalisations futures suscitent des avis partagés. Une écrasante majorité des Parisiens approuvent « le réaménagement du quartier des halles » (81%). Une large majorité d’entre eux (entre 57 et 64%) approuvent aussi « la future construction d’une nouvelle cité judiciaire de 130 mètres de haut porte de Clichy » (64%) et « la fermeture à la circulation et l’aménagement d’une partie des quais de Seine, rive gauche » (57%). En revanche, seule une minorité de ceux en ayant entendu parler approuvent « la future construction d’une tour en forme de triangle, de 180 mètres de haut, Porte de Versailles » (43%).

Les Parisiens continuent donc d’être globalement satisfaits de Bertrand Delanoë et de son bilan, tout en étant parfois critiques à son égard. Dans la perspective des prochaines élections municipales, si NKM aurait sans doute grand tort de rejeter en bloc le bilan Delanoë, Anne Hidalgo ne devra certainement pas s’en contenter, particulièrement dans le domaine du logement, première priorité des Parisiens.

À télécharger

Rapport

Partenaires

Sondage réalisé pour

Contact