Un port du masque globalement respecté, malgré des disparités

Dans l’ensemble, le port du masque sur le lieu de travail apparaît respecté par la grande majorité des salariés : 92% des salariés affirment respecter eux-mêmes le port du masque sur leur lieu de travail, et 88% déclarent que c’est le cas pour leurs collègues. Ce dernier résultat est un peu plus élevé parmi les professions intermédiaires (92%).

A l’inverse, qu’il s’agisse d’eux-mêmes ou de leurs collègues, les salariés d’entreprises de moins de 10 salariés sont moins nombreux à considérer que le port du masque est respecté sur le lieu de travail (respectivement 85% et 78%). Les salariés âgés de 18 à 34 ans, quant à eux, remarquent plus fortement que la moyenne que le port du masque n’est pas respecté par eux-mêmes (9% contre 6% pour la moyenne des salariés) ou par leurs collègues (13% contre 9% en moyenne).

En outre, moins de la moitié des salariés estiment que le port du masque est tout à fait respecté par leurs collègues (46%).

Le port du masque est parfois considéré comme un frein à l’activité professionnelle 

Un tiers des salariés considèrent que le port du masque sur leur lieu de travail n’est pas compatible avec leur activité professionnelle (33%), notamment les ouvriers (47%) et les salariés d’entreprises de moins de 10 salariés (45%). A l’inverse, les cadres sont plus nombreux que la moyenne à le considérer comme compatible (78% contre 65% en moyenne).

D’autre part, 39% des salariés estiment que le port du masque entraine une perte d’efficacité dans leur travail, notamment les hommes (43%). Pour 54% des salariés interrogés, le port du masque n’entraine pas de perte d’efficacité.

L’obligation du port du masque en entreprise, une mesure jugée pénible mais efficace

Obligatoire depuis le 1er septembre 2020, le port du masque dans les espaces clos et partagés en entreprise apparaît pénible au quotidien sur leur lieu de travail pour 8 salariés sur 10 (79%). Néanmoins, cette mesure est largement jugée efficace pour réduire la propagation de Covid-19 en entreprise (73%) – bien qu’elle soit un peu moins perçue comme telle par les 18-34 ans (66%) et les salariés d’entreprises de 500 salariés et plus (68%).

Les 2/3 des salariés estiment que cette mesure est compatible avec leur activité professionnelle (66%), notamment les cadres (78%) et les employés (71%). Une opinion moins partagée par les ouvriers (53%) et les salariés d’entreprises de moins de 10 salariés (55%).

60% des salariés considèrent enfin que cette mesure rend difficile le travail collectif, en particulier ceux âgés de 50 ans et plus (67%)

 

Retrouvez l’analyse de cette étude dans l’émission Média RH sur BFM Business samedi à 14h et dimanche à 20h