Plus de 8 salariés sur 10 envisagent de prendre des vacances cet été

2/3 des salariés envisagent de prendre des vacances et partir (66%), 18% indiquent qu’ils souhaitent poser des congés mais qu’ils ne vont pas partir et 15% n’envisagent pas de prendre des vacances entre juillet et septembre.

Moins d’un salarié sur deux indique pouvoir prendre ses congés d’été librement sans aucune contrainte ou incitation

32% des salariés se voient imposer par leur entreprise deux semaines de congés pendant l’été. En outre, 2 salariés sur 10 expliquent que leur entreprise les encourage à prendre des vacances durant l’été (20%). Enfin, moins d’un salarié sur deux explique pouvoir poser ses congés sans aucune contrainte ou incitation (46%).

Une tendance à la concentration des congés pendant l’été pour près d’un salarié sur deux

Les salariés tendant davantage à concentrer leurs vacances d’été (48%) plutôt qu’à les fractionner en plusieurs semaines séparées les unes des autres (26%). Ils sont peu nombreux à affirmer réduire leurs vacances d’été pour en prendre davantage le reste de l’année (28%) ou au contraire allonger leurs vacances (22%).

Des salariés qui ne déconnectent pas totalement pendant les vacances

Pendant leurs vacances, les salariés sont nombreux à parler de leur travail avec leurs proches (14% souvent et 61% parfois). Dans une moindre mesure, ils indiquent aussi consulter leurs mails professionnels (11% souvent et 26% parfois), lire des documents professionnels (6% souvent et 26% parfois) et passer des appels professionnels (4% et 24%). Notons également que près d’un salarié sur 10 indique souvent stresser en pensant à son travail pendant ses vacances (9%). Les salariés sont en revanche peu nombreux à indiquer attendre avec impatience leur retour au travail (3% souvent et 13% parfois).

Une majorité de salariés est réticente à l’idée de passer des vacances avec ses collègues

Seulement 13% des salariés indiquent avoir déjà été en vacances avec leurs collègues et ¼ affirme qu’il pourrait le faire (25%). A l’inverse, 62% expliquent qu’ils ne souhaiteraient pas partir en vacances avec leurs collègues.