Seul 1 Français sur 4 croit à la sincérité des démarches éthiques des entreprises.

 

Principaux enseignements :

Les salariés Français soulignent les efforts à réaliser en matière d’éthique et de déontologie dans leur entreprise

  • Alors que plus de 8 salariés sur 10 estiment important d’avoir un interlocuteur responsable de l’éthique et de la déontologie dans leur entreprise, 4 salariés sur 10 déclarent ne pas en avoir (ou ne pas savoir s’ils en ont un).
  • Face à un problème éthique ou déontologique qui se poserait dans leur entreprise, près d’1/4 des salariés ne feraient pas confiance à leur DRH ou responsable hiérarchique pour aborder le sujet et pas davantage à leur collègue.
  • Un quart des salariés Français critiquent ce qui se fait en matière d’éthique et de déontologie dans leur entreprise mais dans le même temps ¾ des salariés Français notent des évolutions positives dans ce domaine.

Les salariés Français estiment que la démarche éthique et déontologique des entreprises est intéressée

  • Plus de la moitié des salariés Français (64%) estiment que les entreprises qui adoptent une démarche éthique et déontologique le font uniquement pour se donner une bonne image, et seulement ¼ d’entre eux pensent qu’elles le font avec sincérité pour mettre en place des actions concrètes.
  • L’éthique et la déontologie sont donc avant tout perçues par les salariés Français comme un vecteur d’image pour l’entreprise mais également comme un levier de la relation client « améliorer la confiance que les clients ont en elle » (91%), « améliorer la confiance que ses partenaires extérieurs ont en elle » (91%) et un levier économique «améliorer ses résultats financiers »(80%).

 

Partenaires

Publié dans

Réalisé pour :

Contact