Les questions de cette enquête ont été sélectionnées parmi les propositions listées sur granddebat.fr pour les 4 thèmes du Grand débat national : transition écologique, fiscalité et dépenses publiques, démocratie et citoyenneté, organisation de l’Etat et des services publics.

TRANSITION ECOLOGIQUE
40% des Français n’ont pas d’alternative à l’automobile individuelle pour leurs déplacements quotidiens

Des Français plutôt favorables à ce que les taxes sur le diesel et l’essence servent en priorité à accompagner les individus dans la transition écologique
Concernant les recettes liées aux taxes sur les carburants, 41% des Français jugent qu’elles doivent avant tout servir à financer des aides pour les accompagner dans ce domaine alors que 26% estiment qu’elles devraient servir à baisser d’autres impôts et 24% à financer des investissements en faveur du climat.

FISCALITE ET DEPENSES PUBLIQUES
Pour réduire le déficit de la France, des Français largement favorables à réduire la dépense publique (76%) plutôt qu’à augmenter les impôts (3%)
76% des Français seraient favorables à réduire la dépense publique alors que seuls 3% envisageraient plutôt d’augmenter les impôts (10% feraient les deux en même temps). La tendance est identique parmi les Français se revendiquant « Gilet jaune » même si le souhait de réduction de la dépense publique est légèrement plus faible (61%) et celui d’augmenter les impôts est plus élevé (10%).

Parmi les dépenses publiques, ce sont les dépenses de l’Etat qu’il faut réduire en priorité pour 74% des Français
Afin de baisser les impôts et réduire la dette, les dépenses publiques qu’il faut réduire en priorité pour les Français sont les dépenses de l’Etat (74%) alors qu’ils se montrent plus réticents à réduire les dépenses sociales (11%) ou celles des collectivités (9%).

DEMOCRATIE ET CITOYENNETE
La prise en compte du vote blanc particulièrement souhaitée
La prise en compte du vote blanc est la mesure qui recueille le plus d’intérêt. 80% des Français s’y disent favorables.
L’intérêt pour qu’il y ait davantage de recours au référendum au niveau national est également majoritaire (63%) mais il est plus clivé : de 68% chez les « Gilets jaunes » et 80% chez leurs sympathisants des Gilets jaunes, il passe à 35% chez leurs opposants.
L’idée d’introduire une dose de proportionnelle pour certaines élections recueille également l’intérêt de 6 Français sur 10 (61%)
Les Français sont plus partagés sur le fait de rendre le vote obligatoire : 54% y seraient favorables.

Si elle ne trouve « que » 51% de Français favorables, la possibilité de tirer au sort des citoyens non-élus pour les associer à la décision publique est très soutenue par les Français les plus proches des Gilets jaunes. 68% des Français se revendiquant « Gilet jaune » y seraient favorables tout comme 57% des sympathisants des Gilets jaunes, contre uniquement 41% des opposants aux Gilets jaunes.

ORGANISATION DE L’ETAT ET DES SERVICES PUBLICS
35% des Français ont déjà renoncé à des droits ou des allocations en raison de démarches administratives trop complexes. Les moins de 35 ans (43%) et les employés et ouvriers (45%) ont déjà également été particulièrement exposés à cette difficulté.

8 Français sur 10 sont intéressés par des « Maisons de services au public » (85%) et par la mise en place d’agents publics polyvalents (79%) et la mise en place de services publics itinérants est également bien évaluée (74%).

La commune, la collectivité à laquelle les Français sont les plus attachés. Pour 65% d’entre eux c’est le niveau de collectivité territorial auquel ils sont les plus attachés alors que l’attachement aux autres échelons est moins marqué. 37% des Français déclarent que c’est à leur département qu’ils sont les plus attachés, devançant la région (25%) et l’intercommunalité (15%).