• 54% des Français pensent que le Front national devrait être considéré comme un parti « comme les autres ».
  • Les sympathisants UMP sont aujourd’hui 70% à penser qu’il faut « normaliser » le FN.
  • Les sympathisants UMP sont 72% à approuver le fait que l’ex Premier ministre n’appelle plus à « voter contre le FN, mais conseille aux électeurs UMP de voter pour le moins sectaire ».
  • Cette stratégie sera-t-elle gagnante pour l’UMP ? Pour le moment, c’est clairement le FN, et pas la droite « traditionnelle », qui profite de cette dédiabolisation.

À télécharger

Rapport

Partenaires

Sondage réalisé pour

Contact


Groupe BVA