Alors que la crise du Covid-19 a conduit en France à un confinement de près de deux mois, qu’en est-il des projets immobiliers des Français avant et après le confinement ? DRIMKI et BVA ont mis en place un indicateur de suivi régulier des intentions d’achats immobiliers des Français et publient aujourd’hui les résultats de la troisème vague d’enquête, réalisé après le déconfinement.

 

Après une petite baisse pendant le confinement, la proportion de Français ayant un projet immobilier retrouve son niveau de février, avant la crise sanitaire

Près d’1 Français sur 6 âgé de 25 ans et plus déclare avoir un projet immobilier dans les 12 mois à venir (17%), un résultat en légère hausse par rapport à la mesure enregistrée en mars (15%) et stable par rapport à février (17%). L’épisode de confinement ne semble donc pas avoir eu un impact significatif et de long terme sur la capacité des Français à envisager un projet immobilier.

Une ambition davantage partagée par certaines catégories : les cadres (33%), les Français âgés de 25 à 34 ans (31%) ou de 35 à 49 ans (22%), les personnes ayant des enfants (25%), les diplômés d’un Bac+2 ou plus (24%), les personnes ayant un revenu mensuel net supérieur ou égal à 3500€ (22%) sont ainsi plus susceptibles d’avoir un projet immobilier. C’est également le cas pour les Français habitant actuellement dans les régions Normandie (32%) ou des Pays de la Loire (30%), c’est-à-dire des zones relativement plus avancées en termes de déconfinement.

L’achat du premier logement reste en tête des projets immobiliers

Auprès des Français âgés de 25 ans et plus ayant un projet immobilier, l’achat du premier logement constitue le projet le plus fréquent : 41% d’entre eux déclarent ainsi envisager d’acheter leur premier logement ou un terrain pour construire un logement. Un projet davantage exprimé par les Français âgés de 25 à 34 ans (55%) ainsi que par les professions intermédiaires (57%) et les employés et ouvriers (53%), et qui s’avère globalement stable par rapport à la période du confinement (+1pt par rapport à mars 2020) et celle précédant le confinement (-1pt par rapport à février).

La vente de son logement pour en acheter un autre ou un nouveau terrain pour construire un logement arrive en seconde position : elle est envisagée par plus d’un quart des Français âgés de 25 ans et plus ayant un projet immobilier (27%), de manière comparable à mars (28%) et février (27%). Les personnes âgées de 50 ans et plus sont ici plus nombreuses à exprimer ce projet (37%).

L’achat d’un logement pour le louer est par ailleurs prévu par 18% des personnes ayant un projet immobilier, notamment celles disposant d’un revenu mensuel supérieur ou égal à 3 000€ (29%), quand l’achat d’une résidence secondaire est envisagé par 10% d’entre eux (16% auprès des cadres). Des proportions stables là aussi par rapport à mars et février.

Plus marginalement, la vente de son logement sans en acheter un autre n’est envisagée que par 4% des Français âgés de 25 ans et plus ayant un projet immobilier.

Retrouvez ici le lien vers l’analyse de Drimki sur les prix.

Contacts Médiatiser.TV :

Claire-Louise Fiault : 06 61 89 18 70 – clfiault@mediatiser.tv
Matthieu Degrave : 06 99 41 39 94 –mdegrave@mediatiser.tv