L’emploi est un sujet dont il est difficile de surestimer l’importance dans la relation des citoyens au pouvoir politique. C’est avant tout par l’exaspération des Français devant l’incapacité des gouvernants à résorber le chômage que s’explique la non-reconduction systématique depuis 1981 des majorités gouvernementales à chaque scrutin national. Seul le cinglant échec de Lionel Jospin en 2002 fait exception, puisque les années 1999-2001 avaient été marquées par une incontestable réduction du nombre de chômeurs. Depuis plus d’un an, redevenue la principale préoccupation des Français, la situation de l’emploi sape la popularité de l’équipe Raffarin et renouvelle leurs interrogations sur la façon dont ils sont gouvernés. Pour Matignon, le défi est de taille, car si les Français attendent de tout gouvernement une action résolue pour l’emploi, ils expriment simultanément leur scepticisme sur la capacité du politique à agir efficacement en ce domaine. La question posée aujourd’hui est donc de savoir si l’orientation de l’action de Jean-Pierre Raffarin en ce domaine est de nature à satisfaire une opinion publique qui a par ailleurs accueilli très positivement que le Président de la République fasse de l’emploi le grand chantier de l’année 2004.

À télécharger

Rapport

Partenaires

Sondage réalisé pour

Sondage publié dans

Sondage diffusé sur

 

Contact