LREM ARRIVERAIT EN TETE DES INTENTIONS DE VOTE DE PREMIER TOUR, QUELLE QUE SOIT SA TETE DE LISTE
Benjamin Griveaux et Cédric Villani font jeu égal dans notre enquête : avec 25 % des intentions de vote en leur faveur, ils devanceraient tous deux la liste menée par Anne Hidalgo (21% dans les deux cas).

Ce qui les distingue est moins à rechercher dans les intentions de vote – reposant pour partie sur un vote d’étiquette en faveur de LREM – que dans leur structure d’image :
B. Griveaux bénéficie d’une bonne notoriété auprès des Parisiens (69%) mais son image est plus clivante : 30% déclarent avoir une bonne opinion de lui alors que 39% le jugent négativement.
C. Villani pâtit d’un plus grand déficit de notoriété (43% des sondés estiment ne pas suffisamment le connaître pour se prononcer contre 31% pour B. Griveaux) mais son solde d’image est positif : les Parisiens ont davantage une bonne opinion de lui (34%) qu’une mauvaise (23%).

Mounir Mahjoubi apparaît plus en retrait dans notre enquête : figure moins connue des Parisiens et plus clivante, il recueillerait moins d’intentions de vote en sa faveur (22%) s’il conduisait la liste LREM et l’écart avec Anne Hidalgo (21%) serait beaucoup plus serré (1 point seulement).

DANS LA FOULÉE DES EUROPÉENNES, LA DROITE EN DIFFICULTÉ ET LES ÉCOLOGISTES EN EMBUSCADE
La liste LR conduite par Rachida Dati n’est créditée que de 15% à 16% des intentions de vote selon les hypothèses, celle-ci ne faisant notamment pas le plein des voix à droite. Les écologistes confirment quant à eux les bons résultats enregistrés dans la capitale lors des dernières européennes : avec 13% d’intentions de vote dans notre enquête, ils n’atteindraient certes pas leur niveau des européennes (19,9% à Paris en mai dernier) mais ils gagneraient toutefois 4 points par rapport à leur score des municipales de 2014.

L’HYPOTHESE D’UNE CANDIDATURE D’EDOUARD PHILIPPE A PARIS RENCONTRE UN CERTAIN ECHO AUPRES DES PARISIENS
Au-delà des intentions de vote, notre enquête s’est également intéressée à d’autres figures pouvant potentiellement mener la liste LREM, en demandant aux Parisiens qui ferait le meilleur maire selon eux parmi des personnalités « LREM compatibles ». Si plus de la moitié des sondés ne se prononcent en faveur d’aucune de ces personnalités, c’est Edouard Philippe qui serait le meilleur maire aux yeux des Parisiens qui se prononcent. Cité par 15% des répondants, le Premier ministre devance Benjamin Griveaux (10%) et Cédric Villani (8%).

Auprès des seuls sympathisants LREM, Edouard Philippe arrive également en tête, mais l’écart est moins marqué avec Benjamin Griveaux (28% vs. 26% pour son ex-ministre). En revanche, le Premier ministre serait beaucoup plus en mesure de fédérer des sympathisants LR autour de sa candidature tandis qu’aucun d’entre d’eux n’a vraiment la capacité de rallier de nouveaux électeurs PS.

Porté par son expérience de chef du gouvernement, Edouard Philippe apparait par ailleurs comme le plus compétent (22%) et le plus capable de diriger la capitale (19%). Auprès des sympathisants LREM, Benjamin Griveaux est systématiquement mieux placé que ses autres concurrents déclarés – et notamment Cédric Villani – et il devance le Premier ministre sur les notions de proximité en étant jugé le plus proche des Parisiens et le plus à l’image de la ville.

Enfin, Edouard Philippe arrive également en tête, devant Anne Hidalgo, quand on demande aux Parisiens s’ils souhaiteraient qu’il/elle soit élu(e) maire de Paris. Près d’un tiers des Parisiens (31%) souhaiteraient en effet qu’il soit élu en 2020. Anne Hidalgo est soutenue par 28% des Parisiens, mais elle suscite aussi un fort rejet (56% ne souhaitent pas qu’elle soit réélue). Benjamin Griveaux (22%) et Cédric Villani (18%) enregistrent des scores inférieurs au chef du gouvernement, à un niveau proche de celui de Rachida Dati (19%).

UNE MAJORITÉ DE PARISIENS EXPRIME SON MÉCONTENTEMENT A L’EGARD D’ANNE HIDALGO
Seule une minorité de Parisiens se déclarent satisfaits de l’action menée par l’actuelle maire de Paris et son équipe (42%) contre 58% qui font part de leur insatisfaction. Ce résultat recouvre toutefois de fortes disparités selon les catégories de populations. L’action d’Anne Hidalgo et de l’équipe municipale est ainsi majoritairement jugée positive par les 18-34 ans (64% se déclarent satisfaits), les ouvriers et les employés (52% de satisfaits) et les sympathisants de gauche.

Contact BVA


Christelle Craplet
Directrice de clientèle