La dernière vague 2020 de notre baromètre COVID 19 est tout juste bouclée.

L’occasion de nous pencher sur les nouveaux comportements et attentes en matière de commerce.

Nous retenons 3 points :

Les Français demeurent particulièrement inquiets de la situation sanitaire du pays

  • Si le niveau d’inquiétude associée à la crise sanitaire a tendance à se stabiliser en Italie et au UK, il reste élevé et repart à la hausse en France cette semaine (+11pts), suite à l’annonce des nombreux nouveaux cas de contaminations.
  • Les Français demeurent ainsi moins confiants que leurs voisins Anglais et Italiens : 44% pensent que le pire est à venir en France (contre 33% la semaine précédente) vs. 33% au UK et 29% en Italie.
  • Les Français sont également les moins confiants quant à la situation économique de leur foyer et à la capacité des entreprises à gérer la crise

 

Dans le même temps, sont les premiers à aspirer à une forme de liberté retrouvée 

  • En moyenne 1 Français sur 2 se dit prêt à retourner au cinéma, au musée ou à la salle de sport avec le protocole sanitaire en place, contre seulement 1 sur 3 en Italie où au UK, où les citoyens sont davantage en attente du vaccin pour reprendre ce type d’activité sociale.
  • Même constat, en plus marqué, pour les activités en extérieur : 71% se disent prêts en France versus seulement 48% au UK et 52% en Italie
  • Idem pour le retour au restaurant ou dans les pubs, même si cette fois-ci les écarts entre la France et les autres pays sont moins marqués  : 64% sont près à retourner au restaurants en France contre 53% en Italie, et 42% au UK

 

Dans ce contexte, les Français, comme les Italiens et les anglais, adoptent de nouveaux comportements d’achat et se montrent ouverts à de nouvelles façons de faire du shopping :

  • Le Click & Collect, la fréquentation des magasins sur des horaires étendues ou le paiement en surface de vente apparaissent comme les trois services les plus utilisés.
  • Ces services sont également ceux sur lesquels on se projette le plus facilement (environ 2/3 des personnes interrogées) dans les mois à venir, puisque déjà assez répandus.
  • Mais d’autre services, encore peu développés à date, apparaissent comme importants à considérer pour fluidifier l’expérience d’achat dans une logique omnicanale:
    • Les service de Try at home (sans payer) sont attendus : 53% d’intention d’utilisation en France, versus 58% au UK et 66% en Italie
    • La possibilité d’essayer des produits présélectionnés online : 52% d’intention en France, versus 45% au UK et 63% en Italie
    • La possibilité de consulter l’affluence avant de se rendre en magasin : 56% d’intention en France, versus 61% au UK et 43% en Italie
  • Les services visant à remettre de l’humain pour enrichir et réenchanter l’expérience arrivent en dernier, mais avec une part significative d’intéressés oscillant entre 30 et 50%.
    • Il s’agit par exemple de la réservation d’un personal shopper, à distance ou en physique, ou encore de l’organisation de livestream de présentation de produits.
  • Enfin, on note très nette l’effet accélérateur de cette crise, puisque parmi les utilisateurs de chacun de ces services : plus de la moitié y a eu recours pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire.

 

Autant de services incontournables à considérer pour réussir 2021 !