La popularité du Président progresse légèrement en octobre mais reste à un niveau bas

25% des Français déclarent avoir une bonne opinion de François Hollande.

  • Les bonnes opinions à l’égard du chef de l’Etat progressent de 2 points au mois d’octobre mais stagnent à un niveau bas, proche de celui enregistré en fin d’année 2014, avant les attentats du mois de janvier.
  • Les récentes bonnes nouvelles sur le front du chômage et l’annonce de 2 milliards d’euros de baisses d’impôts ne suffisent donc pas pour l’heure à faire remonter de manière significative la cote de popularité du chef de l’Etat, qui reste plus impopulaire que l’était Nicolas Sarkozy 18 mois avant l’élection présidentielle de 2012 (30% de bonnes opinions en octobre 2010).

Manuel Valls stagne à 37% (-1 point)

  • Manuels Valls reste lui aussi majoritairement impopulaire, dans une dimension moindre que le chef de l’Etat : 37% des Français déclarent avoir une bonne opinion du Premier ministre, soit un niveau équivalent à celui enregistré en septembre (38%).
  • Le Premier ministre voit sa cote de popularité se rapprocher dangereusement de la plus faible proportion mesurée depuis son entrée en fonction en 2012 (35% il y a un an, en octobre 2014). Comme pour le président de la République, la popularité du Premier ministre retrouve son niveau de la fin de l’année 2014. 62% des Français déclarent au contraire en avoir une mauvaise opinion. Il n’est donc plus qu’à 2 points de son plus mauvais résultat (64% de mauvaises opinions en octobre 2014).

À gauche, un regain d’intérêt pour les membres du gouvernement

  • Chez les sympathisants de gauche, les ministres du gouvernement voient leur cote d’influence progresser, à l’exception de Christiane Taubira (qui reste sur le podium des personnalités préférées à gauche avec 55% de cote d’influence, -5 points) et de Ségolène Royal (44%, -3 points).
  • C’est particulièrement vrai pour Najat Vallaud-Belkacem qui repasse devant Christiane Taubira et Martine Aubry pour leur ravir la tête du classement auprès des sympathisants de gauche (57%, +7 points), à la faveur de son engagement contre le harcèlement scolaire. C’est aussi le cas du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian (45%, +9 points) et du ministre de l’Economie et des Finances Emmanuel Macron (40%, +6 points).

Les Républicains : Nicolas Sarkozy continue sa chute, Alain Juppé progresse

  • Alain Juppé arrive aussi largement en tête du classement des personnalités préférées pour l’avenir auprès des sympathisants des Républicains chez qui il progresse en octobre (77%, +6 points). Il devance désormais très largement Nicolas Sarkozy et creuse l’écart, ce dernier poursuivant sa chute ce mois-ci (61%, -6 points).
  • La cote d’influence de Marine Le Pen enregistre quant à elle une progression de 6 points auprès des sympathisants de droite (52%). Son image, qui avait été écornée avant l’été par le conflit qui l’oppose à son père, retrouve des couleurs auprès de son socle électoral : 98% des sympathisants du Front national souhaitent qu’elle ait davantage d’influence dans la vie politique française, soit 9 points de plus qu’en septembre.

À télécharger

Rapport

Partenaires

Sondage réalisé pour

Contact


Groupe BVA