La popularité d’Emmanuel Macron remonte de 3 points en avril et retrouve son niveau de septembre 2018 (32% de bonnes opinions)
Emmanuel Macron voit sa popularité progresser de 4 points chez les 65 ans et plus (39%) et de 7 points chez les 35-49 ans (34%). Les bonnes opinions à l’égard du chef de l’Etat remontent également chez les « CSP+ » (+4 pts à 41%), sur la base d’une progression de 4 points chez les cadres (50%) et de 6 points chez les indépendants (31%) mais stagnent en revanche, à un niveau bas, chez les « CSP- » (employés et ouvriers : 22%, +1pt). Sur le plan territorial, c’est auprès des habitants de l’agglomération parisienne que l’embellie est la plus sensible (+10pts, 38%). Sur le plan politique, les bonnes opinions progressent de 5 points chez les sympathisants du PS (32%) et de 9 points chez les sympathisants LR (31%) alors qu’elles sont au plus haut chez les sympathisants LREM (96%, stable) et des autres formations du centre-droit.

Intervention télévisée du 16 avril : Emmanuel Macron jugé à la hauteur de l’événement par 62% des spectateurs
Une opinion plus nettement partagée par les sympathisants PS (75%), LR (70%) et LREM (93%) ainsi que par les habitants de l’agglomération parisienne (76%), les 65 ans et plus (73%) et les cadres (68%).

Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris
Plus de 8 Français sur 10 déclarent s’être sentis touchés (83%). On mesure même un niveau d’empathie encore plus élevé chez les 65 ans et plus (93%), les cadres (90%), les habitants de l’agglomération parisienne (86%) ou encore les sympathisants de la droite (94%) et LREM (91%).
Pour 86% des Français, il s’agit d’un moment important pour le pays, une opinion également plus fortement partagée par les 65 ans et plus (91%), les cadres (91%) et les sympathisants de la droite (97%) et LREM (95%).
31% des Français pourraient participer aux cagnottes et souscriptions actuellement mises en place pour financer la reconstruction de la cathédrale. Plus précisément, 5% l’ont déjà fait et 26% ont l’intention de le faire.

Si pour 54% des Français, Emmanuel Macron a eu raison de reporter les annonces de mesures prévues en conclusion du grand débat national, le sentiment à l’égard de ce report apparaît assez clivé
Conséquence probable d’importantes attentes chez les Français les moins favorisés, l’opinion selon laquelle Emmanuel Macron a eu raison de reporter ses annonces est :

  • Majoritaire chez les 65 ans et plus (75%), les retraités (72%), les cadres (69%), les membres de foyers à hauts revenus (> 3500€ mensuels : 66%),
  • Minoritaire chez les moins de 35 ans (47%), les 35-49 ans (49%) et les 50-64 ans (49%) ainsi que chez les employés (42%), les ouvriers (42%) et les membres de foyers à bas revenus (<1500€ mensuels : 41%).

Stable depuis janvier 2019, la popularité d’Edouard Philippe progresse d’1 point en avril (37% de bonnes opinions)
C’est auprès des retraités (+7pts à 49%) et des sympathisants de la droite (+16pts à 47%), et notamment LR (+11pts, 45%), que la popularité du Premier ministre augmente le plus fortement.

Cotes d’influence : baisse de Nicolas Hulot, progressions notables de Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand, Jean-Luc Mélenchon et Martine Aubry
37% des Français souhaitent que Nicolas Hulot ait davantage d’influence dans la vie politique nationale, un score en baisse de 5 points en comparaison à mars, probablement lié à la chute de 19 points de sa cote d’influence auprès des sympathisants LREM.
La cote d’influence de Nicolas Sarkozy progresse de 2 points auprès des Français (27%), un résultat qui le place en 3ème position de notre classement global.
La cote d’influence de Xavier Bertrand évolue également à la hausse en avril. Cette hausse le positionne en 2ème position aussi bien auprès des Français (29%, +2pts) que des sympathisants de la droite (+6pts, 58%) et de ceux de LR (+3pts à 57%).
Auprès des sympathisants de la gauche, la cote d’influence de Jean-Luc Mélenchon gagne 11 points pour atteindre 52%, il se situe en deuxième position dans cette population, derrière Nicolas Hulot (56%, =) et devant Martine Aubry (46%, +3pts). Avec 55% de cote d’influence (+10pts), Martine Aubry se situe à la 1ère place du classement des sympathisants PS, devant Ségolène Royal (49%, +1pt) et Benoît Hamon (49%, +2pts).

Contact BVA


Erwan Lestrohan
Directeur de clientèle