A 1 semaine des élections européennes, la popularité d’Emmanuel Macron se maintient au niveau d’avril (32% de bonnes opinions)

Ce niveau est supérieur de 6 points à son score plancher sur cet indicateur, atteint en novembre 2018 (26%). A titre de comparaison historique, après deux ans de mandat présidentiel, ce score de 32% de bonnes opinions positionne Emmanuel Macron à un niveau exactement intermédiaire entre Nicolas Sarkozy (43% de bonnes opinions en mai 2009) et François Hollande (21% de bonnes opinions en mai 2014).

A l’approche des élections européennes, il est important de souligner une baisse des bonnes opinions au sein de populations s’étant montrées particulièrement en attente de prise en compte de leurs préoccupations par l’exécutif au cours des derniers mois : les 35-49 ans (-6pts à 29%), les professions intermédiaires (-7pts à 31%), les salariés du secteur privé (-5pts à 27%) et les habitants de communes rurales (-3pts à 25%).


La popularité d’Edouard Philippe est stable pour le 5ème mois consécutif (36% de bonnes opinions -1pt)

Si ce score se situe sous les niveaux mesurés après deux ans de mandat présidentiel pour Manuel Valls (49% de bonnes opinions en mai 2014), François Fillon (49% en mai 2009) ou Michel Rocard (50% en mai 1990), il place Edouard Philippe à une position plutôt supérieure à celle de ses autres prédécesseurs. Les mesures réalisées après deux ans à Matignon pour Pierre Mauroy (33% de bonnes opinions en mai 1983), Alain Juppé (30% en mai 1997) et Jean-Pierre Raffarin (29% en juin 2004) étaient inférieures, alors que Jean-Marc Ayrault avait atteint 25% de bonnes opinions en mars 2014, avant son remplacement par Manuel Valls.

Les bonnes opinions à l’égard d’Edouard Philippe gagnent par ailleurs 3 points auprès des sympathisants LR (48%) et se rapprochent de la barre des 50% qui n’a plus été atteinte dans cette population par le Premier ministre depuis juillet 2018.


Les principales évolutions des cotes d’influence

  • Nicolas Hulot reste en tête du classement des Français (41%, +4pts) devant Jean-Yves Le Drian qui se place en 2ème position du classement des Français (+3pts, 30%). Jean-Yves Le Drian figure en tête du classement des sympathisants LREM (65%, +6pts) et en 9ème position du classement des sympathisants de la gauche (+9pts, 29%).
  • Nicolas Sarkozy (29%, +2pts) est en 3ème position du classement des Français, aux côtés de Xavier Bertrand (29%, =). L’ex-chef de l’Etat se maintient à la 1ère position du classement des sympathisants de la droite (65%, +1pt) et Les Républicains (71%, +2pts).
  • Jean-Luc Mélenchon est en recul auprès des sympathisants de la gauche (-7pts, 45%), chez lesquels il perd la deuxième place au profit de Martine Aubry (47%, +1pt), derrière Nicolas Hulot (61%, +5pts).

Contact BVA


Erwan Lestrohan
Directeur de clientèle