Emmanuel Macron peine à confirmer le regain de popularité du début d’année : sa cote de popularité recule d’un point pour la deuxième fois consécutive (29%; -1)
Après avoir atteint son plus bas niveau en novembre (26%), au plus fort de la crise des gilets jaunes, puis être remontée à 31% en début d’année, la cote de popularité d’Emmanuel Macron s’enraye et se situe ce mois-ci à un niveau qui reste limité, sans confirmer le rebond du début d’année : 29% des Français déclarent avoir une bonne opinion de lui (-1), contre 70% qui en ont une mauvaise opinion (+1). La situation reste donc fragile pour le chef de l’Etat.  

Sans évolution depuis deux mois, la cote de popularité d’Edouard Philippe s’établit toujours à 36%
36% des Français déclarent avoir une bonne opinion du Premier ministre, à un niveau parfaitement stable depuis janvier (où il avait gagné 6 points), contre 63% qui en ont une mauvaise opinion (inchangé).  

Christophe Castaner subit le contre-coup des polémiques et débordements lors de la manifestation des gilets jaunes
La cote d’influence de Christophe Castaner recule de trois points pour s’établir à 15%, soit son plus bas niveau depuis septembre 2017. Sa cote d’influence s’écroule notamment chez les sympathisants LR (8%; -18 points), qui lui reprochent sans doute les couacs dans la gestion de la dernière manifestation des gilets jaunes et de ses débordements.  

Marine le Pen occupe désormais la deuxième place de notre classement (en l’absence d’Alain Juppé), derrière Nicolas Hulot
La cote d’influence de Marine Le Pen progresse de 2 points (28%), ce qui lui permet de devancer Xavier Bertrand (27%; -1), Jean-Yves Le Drian (25%; -3) et Nicolas Sarkozy (25%; -2) et d’occuper la deuxième place de notre classement derrière Nicolas Hulot. Une position qu’elle doit également au retrait d’Alain Juppé de notre classement depuis sa nomination au Conseil constitutionnel.  

A droite, Laurent Wauquiez retrouve des couleurs auprès des sympathisants LR, tandis que François-Xavier Bellamy fait sa place
Si Nicolas Sarkozy reste la personnalité que les sympathisants LR souhaitent le plus voir jouer un rôle à l’avenir dans le domaine politique (76%; +1), Laurent Wauquiez opère une remontée spectaculaire (62%; +16) et occupe désormais la deuxième place. François-Xavier Bellamy – que nous testons pour la première fois – se voit crédité d’une cote d’influence non négligeable auprès des sympathisants LR (44%), signe qu’il commence à être identifié au sein de sa famille politique.  

Nicolas Hulot domine le classement auprès des sympathisants de la gauche (56% ; -2)
Nicolas Hulot semble ainsi avoir retrouvé l’aura perdue lorsqu’il était ministre auprès de ce segment de population. Jean-Luc Mélenchon arrive en troisième position chez les sympathisants de partis de gauche autres que le PS (47%), mais il recule de 8 points. Chez les sympathisants PS, Christiane Taubira (49%; -10), Ségolène Royal (48%; -6) et Benoît Hamon (47%; +3) occupent le haut du classement derrière Nicolas Hulot.