Une actualité qui n’impacte guère les cotes de popularité d’Emmanuel Macron (37%; stable) et d’Edouard Philippe (40%; -1)

Après avoir progressé le mois dernier de manière assez nette, les cotes de popularité du Président (37%; inchangé) et du Premier ministre (40%; -1) sont stables ce mois-ci, à un niveau qui reste relativement élevé au regard des scores obtenus par le couple exécutif après l’affaire Benalla et la crise des gilets jaunes. Une majorité de Français continue toutefois d’avoir une mauvaise opinion d’Emmanuel Macron (62%; -1) et d’Edouard Philippe (59%; +1).

Le contexte actuel et notamment la polémique récente autour du port du voile lors des sorties scolaires ne semble donc pas avoir, pour le moment, d’impact sur la popularité du couple exécutif. Les Français font davantage référence à la situation des services publics et notamment la récente manifestation des pompiers ou la situation dans les hôpitaux. En d’autres termes, si l’actualité médiatique se focalise sur des débats de société, l’inquiétude sociale qui s’est manifestée lors de la crise des gilets jaunes subsiste en toile de fond, tout comme les préoccupations environnementales.

 

Nicolas Hulot est toujours la personnalité politique préférée des Français

Au lendemain d’une émission spéciale sur l’environnement sur France 2, Nicolas Hulot demeure la personnalité que les Français souhaitent le plus voir jouer un rôle politique à l’avenir, sans toutefois gagner de points par rapport à la précédente vague (41%; stable).

Certains membres du gouvernement voient par ailleurs leur cote d’influence progresser, à l’instar de Jean-Yves le Drian (30%; +5) qui profite sans doute d’une exposition plus marquée suite à l’opération turque en Syrie, et de Bruno Le Maire (27%; +6) qui effectue notamment une remontée très nette auprès des sympathisants de la droite (44%; +15).

Le ministre des Affaires étrangères (60%; +10) et le ministre de l’Economie (57%; -4) sont par ailleurs les deux personnalités les plus appréciées des sympathisants LREM, avec Jean-Michel Blanquer (56%; +5) qui opère lui aussi une forte progression auprès des sympathisants LR (35%; +12), suite peut-être à ses déclarations sur le port du voile « pas souhaitable » en France.

 

Percée de Christian Jacob auprès des sympathisants LR

Soulignons enfin la très nette hausse de la cote d’influence de Christian Jacob auprès des sympathisants LR (54%; +27), ce qui fait directement écho à son élection à la tête du parti. Le nouveau président des Républicains se hisse ainsi au même niveau que Valérie Pécresse mais demeure loin derrière François Baroin (71%), Nicolas Sarkozy (71%) ou Xavier Bertrand (61%), qui constituent toujours le trio de tête des figures politiques préférées des sympathisants de ce parti.