BAROMÈTRE BVA EN PARTENARIAT AVEC ORANGE, RTL ET LA TRIBUNE

Popularité en baisse pour le deuxième mois consécutif pour Emmanuel Macron

  • 43% des Français indiquent avoir une bonne opinion du chef de l’Etat, soit 4 points de moins que le mois dernier et 9 points de moins qu’en décembre.
  • Le président de la République se rapproche de son plus mauvais score, atteint en octobre 2017 (42%).
  • Parmi les raisons invoquées par les personnes ayant une mauvaise opinion de lui, on note ce mois-ci des références à la réforme annoncée de la SNCF, à « la casse des services publics et des acquis sociaux » ou encore au recours aux ordonnances, perçu comme un déni de démocratie

La popularité d’Edouard Philippe résiste davantage

  • 47% des Français ont une bonne opinion d’Edouard Philippe (+2), contre 48% (stable) qui en ont une mauvaise opinion.

Nicolas Hulot impacté par les révélations le concernant

  • Si Nicolas Hulot conserve la tête de notre classement politique, sa cote d’influence enregistre une baisse de 3 points (36%).
  • Il perd notamment des points chez les femmes (36%; -6), ainsi que chez les sympathisants LREM (60%; -6) et les sympathisants de gauche (42%; -9),

Laurent Wauquiez conserve son crédit auprès des sympathisants LR

  • Ses propos controversés tenus devant des étudiants semblent avoir un léger impact sur sa cote d’influence auprès des Français (19%; -3)
  • Il conserve néanmoins son crédit auprès de son cœur de cible : 69% des sympathisants LR souhaitent qu’il ait davantage d’influence à l’avenir (stable par rapport au mois dernier), même s’il reste devancé auprès de ces derniers par François Baroin (73%; -3).

Jean-Michel Blanquer poursuit son ascension dans l’opinion

  • Le ministre de l’Education occupe désormais la cinquième place de notre classement (30%; +3)
  • Il bénéficie notamment d’un crédit de plus en plus important auprès des sympathisants LREM (64%; +13), tout en se maintenant à un bon niveau auprès des sympathisants de droite (43%; stable).
  • Il demeure en revanche très clivant puisque les sympathisants de gauche (7%) sont très peu nombreux à souhaiter qu’il ait davantage d’influence à l’avenir.

En plein débat sur la loi asile immigration, la cote d’influence de Gérard Collomb reste au même niveau (22%; stable)

  • Son assise demeure toutefois étroite, seuls les sympathisants LREM exprimant majoritairement le souhait qu’il ait davantage d’influence dans la vie politique (59%; +10).

Marion Maréchal Le Pen devance de nouveau sa tante auprès des sympathisants FN

  • L’ancienne députée de Vaucluse conserve un réel crédit auprès des sympathisants FN, sa cote d’influence (90%) dépassant même celle de Marine le Pen (83%).

Les révélations sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon ébranlent légèrement sa base de soutiens

  • Sa cote d’influence auprès des sympathisants de l’ensemble de la gauche recule de 3 points mais reste majoritaire (54%).
  • Il perd par ailleurs sa première place auprès des sympathisants de partis de gauche autres que le PS (59%; -7)