BAROMÈTRE BVA EN PARTENARIAT AVEC ORANGE, RTL ET LA TRIBUNE

 

Emmanuel Macron atteint en cette rentrée son score de popularité le plus bas (34% de bonnes opinions, -5pts en comparaison à juillet)
2 Français sur 3 ont désormais une mauvaise opinion du chef de l’Etat (66%, +7pts). C’est notamment auprès des Français les plus fragiles que les baisses sont marquées. Ainsi, les bonnes opinions à l’égard du chef de l’Etat baissent de 10 points chez les moins de 35 ans (34%), de 6 points chez les ouvriers (17%), de 7 points chez les personnes ayant un niveau d’études inférieur au bac (22%) et de 9 points chez les membres de foyers dont les revenus mensuels sont inférieurs à 1500€ (27%).

Sur le plan politique, Emmanuel Macron pâtit du discrédit politique lié à la démission de Nicolas Hulot mais aussi de la remobilisation de l’opposition sur fond d’affaire Benalla. Il perd 18 points de bonnes opinions chez les sympathisants Europe-Ecologie-les-Verts (21%) de même que 6 points chez les sympathisants Les Républicains (37%).

L’analyse des raisons avancées par les Français pour expliquer leur opinion montre que les critiques à l’égard du Président témoignent d’une certaine rupture dans l’image présidentielle articulée autour de deux griefs : des pratiques politiques qui manquent d’exemplarité et une sensibilité trop forte aux intérêts économiques (signal faible, le terme lobby est cité 25 fois en août contre 2 en juillet).

Avec 38% de bonnes opinions en août (-5pts), Edouard Philippe subit aussi le contrecoup d’un été difficile
C’est auprès des moins de 35 ans (-13pts, 38%), des ouvriers (-7pts à 18%), des ruraux (-8pts, 35%) et des sympathisants Europe-Ecologie-les-Verts (-10pts, 29%) que la baisse des bonnes opinions concernant le chef du gouvernement est la plus marquée.

Pour 68% des Français, la politique menée par Emmanuel Macron et le gouvernement est injuste et inefficace
Seuls 28% des Français considèrent que la politique menée par Emmanuel Macron et le gouvernement est juste et 27% qu’elle est efficace. En croisant les opinions sur la justice et l’efficacité perçues de la politique menée par l’exécutif, il se dégage que seuls 24% des Français jugent cette politique juste et efficace contre 68% qui l’estiment injuste et inefficace (juste mais inefficace : 4%, injuste mais efficace : 4%).

Des Français partagés concernant les mesures envisageables pour le budget 2019
Ils sont 71% à être favorables à la dégressivité des allocations chômage des hauts cadres et 62% à la suppression des cotisations sociales sur les heures supplémentaires. Ils sont plus partagés en ce qui concerne le quasi-gel de prestations sociales comme les Allocations familiales (45% y sont favorables) et les APL (44%) et se montrent également divisés sur la suppression de 4500 postes de fonctionnaires en 2019 : 44% y sont favorables et 55% y sont opposés. En revanche, ils sont plus hostiles sur la réduction du nombre d’emplois aidés (38%) ou la hausse limitée des pensions de retraite (34% de favorables, 75% des retraités y sont opposés).

Nicolas Hulot voit sa cote d’influence progresser et conforte sa 1ère place au classement des cotes d’influence (38%, +3pts)
La progression de la cote d’influence de Nicolas Hulot est très clivée politiquement, entre soutien à gauche et regard critique à droite. Sur fond d’affirmation de la priorité de la question écologique, elle gagne 6 points auprès des sympathisants de la gauche (50%) chez lesquels il se situe désormais en 5ème position. Si son crédit reste important, sa défection du gouvernement a marqué les esprits des sympathisants LREM au sein desquels la cote de Nicolas Hulot baisse de 6 points (50%). De même, auprès des sympathisants de la droite, sa cote d’influence baisse de 5 points (25%).

Europe Ecologie- Les Verts, mouvement auquel les Français font le plus confiance pour répondre aux enjeux écologiques
Dans l’esprit des Français, Europe-Ecologie-les-Verts constitue la plus solide référence politique en matière d’écologie et de protection de l’environnement. 31% d’entre eux jugent que c’est le mouvement auquel ils font le plus confiance dans ce domaine, devant la France Insoumise (17%) et la République en Marche ! (15%). Notons tout de même la forte dispersion de l’opinion sur ce sujet et que 22% des Français ne citent aucun parti.