BAROMÈTRE BVA / ORANGE – LA TRIBUNE

 


 

Emmanuel Macron : un rebond de popularité après 6 mois à l’Elysée (+4pts à 46% de bonnes opinions), signe d’un dépassement des turbulences de la rentrée ?

On observe notamment une remontée significative des bonnes opinions au sein de populations dans lesquelles la défiance était particulièrement montée au cours des derniers mois : les moins de 35 ans (+13pts à 39%), les CSP- (employés et ouvriers, +5pts à 31%) et les membres de foyers à bas revenus (<1500€ mensuels : +8pts à 39%).

Avec 50% de bonnes opinions (+6pts), Edouard Philippe termine positivement son premier semestre à Matignon

Après 6 mois à Matignon, c’est le résultat le plus élevé pour un Premier ministre depuis Jean-Pierre Raffarin (55% en novembre 2002) alors que les résultats étaient moins favorables pour Dominique de Villepin (46% en décembre 2005), Jean-Marc Ayrault (44% en novembre 2012), François Fillon (42% en novembre 2007) et Manuel Valls (35% en octobre 2014). Exclu des Républicains en octobre, le Premier ministre y demeure très populaire, les bonnes opinions le concernant progressant de 11 points à 67% chez les sympathisants LR.

Christophe Castaner en tête du classement des sympathisants LREM

La désignation du nouveau délégué général du mouvement semble bien accueillie : sa cote d’influence est de 66% (+10pts) auprès des sympathisants de La République en Marche !. Après le congrès national du 18 novembre, l’image du mouvement progresse par ailleurs de 4 points à 42% de bonnes opinions, et La République en Marche demeure la formation politique préférée des Français.

A droite, une légère baisse de la cote d’influence de Laurent Wauquiez

Le classement des sympathisants de la droite est dominé par François Baroin (63%, +6pts) qui devance désormais Laurent Wauquiez (-6pts à 54%), Xavier Bertrand (-3pts à 51%) est en 3ème position.

Auprès des seuls sympathisants LR, Laurent Wauquiez perd 9 points de cote d’influence (56%) et ne se positionne qu’en 3ème position derrière François Baroin (71%, +1pt) et Xavier Bertrand (58%, -3pts) alors que Valérie Pécresse (54%, -3pts) occupe la 4ème place.

A gauche, Benoît Hamon gagne du crédit à la gauche du PS et reprend le leadership à Jean-Luc Mélenchon

Auprès des sympathisants de la gauche, Benoît Hamon (+7pts à 60% de cote d’influence) devance désormais Jean-Luc Mélenchon (-6pts à 56%). Sa cote d’influence est plus homogène, elle est de 47% auprès des sympathisants PS et de 64% (+10 points) auprès des sympathisants de formations à la gauche du PS. A l’inverse, l’image de Jean-Luc Mélenchon est beaucoup plus clivée : sa cote d’influence est de 69% à la « gauche du PS » mais n’est que de 19% auprès de sympathisants du Parti socialiste beaucoup plus réservés à son égard.