LE PROJET LYON-TURIN EST TRES LARGEMENT SOUTENU DES DEUX COTES DES ALPES

De manière transversale, le projet Lyon-Turin est très largement soutenu dans la totalité des territoires concernés. Sa popularité évolue ainsi entre 61% et 95%, selon les échelons étudiés.

Quelques évolutions différenciées par territoire sont à relever par rapport à l’enquête précédente de juillet 2019. Depuis cette date, et alors qu’il était déjà pourtant très élevé, le soutien s’est encore renforcé en nombre et s’est consolidé en intensité (le pourcentage de personnes interrogées se disant « tout à fait » favorables a significativement augmenté) en France, à tous les échelons, national, régional, et local. L’approbation oscille de 78% en Maurienne à 95% sur la France entière et le pourcentage de « tout à fait favorables » s’établit désormais autour de 40% dans tous les territoires étudiés en France.  Le Lyon-Turin fait donc largement consensus.

Dans le territoires italiens, l’évolution principale concerne le Val de Suse, la popularité du projet progresse fortement (+7 points par rapport à juillet 2019) et rassemble désormais plus de six habitants sur dix. En Italie, l’état de l’opinion reste remarquablement stable, sans évolution majeure et le soutien au Lyon-Turin demeure très haut (85%). Dans le Piémont et à Turin, le soutien reste très élevé (75%), l’adhésion aux bénéfices écologiques perçus du projet se renforce mais la notoriété du « TAV » et la connaissance du projet sont en fort recul.

UN INTERET ECOLOGIQUE ET ECONOMIQUE RECONNU

Le projet bénéficie ainsi d’un soutien franc et massif, parce qu’il est perçu comme offrant un double bénéfice, écologique et économique. La réduction du trafic camions, la lutte contre la pollution de l’air et le développement économique des territoires sont les arguments en faveur du Lyon-Turin qui suscite l’adhésion la plus forte, de manière transversale, dans l’ensemble des territoires sondés. Dans cette période de récession, le Lyon-Turin sera vu par les opinions françaises et italiennes comme un bon levier de relance et un investissement utile. La perception d’un bénéfice écologique et économique à attendre du projet fait que, au sein des territoires concernés, une très large majorité le perçoit comme ayant « plus d’avantages que d’inconvénients ».

DES HABITANTS DES REGIONS CONCERNEES TOUJOURS CONVAINCUS PAR L’IMPACT POSITIF DU PROJET AU NIVEAU LOCAL

Comme lors de l’enquête précédente de juillet 2019, le projet est majoritairement perçu comme apportant plus d’avantages que d’inconvénients dans les territoires concernés (66% des Rhônalpins, 55% des habitants de la Vallée de la Maurienne, 75% des Piémontais et 56% des habitants du Val-de-Suse).

 

https://www.bva-group.com/wp-content/uploads/2021/03/Enquete-dopinion-sur-le-Lyon-Turin-Note-de-synthese.pdf