DOMPLUS et BVA ont interrogé un échantillon représentatif de 1002 Français âgés de 18 à 34 ans afin de faire le point sur leurs préoccupations professionnelles (opinions, optimisme, attentes, équilibre avec la vie personnelle). Les résultats de cette enquête sont diffusés en partenariat avec La Tribune et BFM Business.

L’emploi, un sujet qui préoccupe fortement les moins de 35 ans…qui se montrent assez peu optimistes sur leur avenir professionnel
Pour 82% des moins de 35 ans, réussir sa vie professionnelle est compliqué. De plus, 73% des moins de 35 ans se disent optimistes concernant leur avenir sur le plan personnel, ils ne sont que 58% d’optimistes quant à leur avenir professionnel.
Leurs ressources financières et leur carrière professionnelle sont les principales préoccupations quotidiennes des moins de 35 ans : 86% se disent préoccupés au quotidien par leurs ressources financières et 80% par leur carrière professionnelle.

Une vie professionnelle qui peine à générer une satisfaction large et le sentiment de voir les choses différemment de leurs collaborateurs plus âgés
Uniquement 64% des moins de 35 ans se disent satisfaits de leur vie professionnelle.
• Seuls 47% considèrent que leur vision de la vie professionnelle est proche de celle de leurs collaborateurs.
Leurs choix semblent par ailleurs plutôt élaborés selon des critères de confort matériel ou social : 71% déclarent que leur salaire est l’élément qui compte le plus dans leurs choix professionnels devant l’ambiance de travail (62%) alors que le contenu, la nature des tâches effectuées (45%) se situe en retrait.

Une génération en attente d’améliorations concernant la conciliation vie personnelle / vie professionnelle
Pour 88% d’entre eux il est indispensable d’établir une frontière entre vie personnelle et vie professionnelle mais 56% jugent qu’il est difficile aujourd’hui de séparer vie personnelle et vie professionnelle.
• Signe d’améliorations possibles, 75% des moins de 35 ans estiment qu’ils parviennent à concilier leur vie professionnelle et leur vie privée de façon satisfaisante.

Des souhaits importants d’implication à l’égard des entreprises, sur des éléments de confort plus que de contenu
84% des moins de 35 ans jugent qu’il est important que leur employeur prenne en compte leur vie personnelle…quand uniquement 55% jugent que leur entreprise prend bien en considération le poids de leurs contraintes personnelles.
Seuls 30% des moins de 35 ans estiment que les entreprises s’impliquent suffisamment pour favoriser l’emplois des jeunes.
Les domaines dans lesquels on trouve le plus d’attentes à l’égard du monde professionnel sont notamment l’ambiance générale dans les équipes de travail (47%), les avantages sociaux et salariaux (42%) et la possibilité de progresser professionnellement dans l’entreprise (41%).