Si traditionnellement, les agriculteurs français s’avéraient plutôt réfractaires au FN et majoritairement de droite, l’analyse de leurs intentions de vote à 10 mois de l’élection présidentielle de 2017 vient remettre en cause cet ordre établi.

  • À l’instar de ce que l’on observe pour l’ensemble de la population française, la tentation du vote FN s’affirme chez les agriculteurs. Quel que soit le scénario envisagé, Marine Le Pen recueille au moins 20% des intentions de vote. Le score de de la candidate du FN s’avère cependant inférieur à celui observé pour l’ensemble des Français.
  • Le choix du candidat de droite va s’avérer déterminant. Avec 58% d’intentions de vote, Alain Juppé est le candidat de droite le plus en mesure de mobiliser cette catégorie socioprofessionnelle.
  • Mais il n’est pas le seul car l’ancien ministre de l’agriculture Bruno Lemaire a laissé une très bonne image dans l’esprit des agriculteurs. Et il demeure un candidat crédible aux yeux de ces derniers qui le créditent de 54% d’intentions de vote s’il s’avérait être le candidat des Républicains, et ce en dépit de la présence de François Bayrou dans le scénario testé.
  • En revanche, en cas de candidature de Nicolas Sarkozy, l’ancien chef de l’Etat apparaît plutôt désavoué par les agriculteurs et ne recueille que 31% des intentions de vote (contre 23%auprès de l’ensemble des Français).
  • François Hollande sort totalement affaibli de son quinquennat aux yeux des agriculteurs. Le président sortant obtient ainsi seulement 4% d’intentions de vote et ce, quel que soit le scénario envisagé pour le candidat de droite.

À télécharger

Le sondage

Partenaires

Sondage réalisé pour :

  • TERRE-NET

Contact