Dans un contexte où émergent de nouveaux enjeux du travail, tels que l’exigence d’épanouissement et d’exemplarité par les salariés français, se pose la question du rôle social de l’entreprise. L’étude BVA pour Salesforce met en lumière le ressenti des salariés à l’égard de l’engagement des entreprises et son impact sur leur motivation.

 

L’engagement social des entreprises est une nécessité pour les salariés

  • Les salariés considèrent très largement que c’est le rôle des entreprises de s’engager dans le domaine environnemental (88%) et social (73%)
  • Des salariés qui ont cependant le sentiment que les entreprises, en général, n’en font pas assez : une majorité de salariés estime que les entreprises ne sont pas engagées dans le domaine environnemental (57%) et social (64%)
  • Une perception plus positive au sein de leur entreprise : la majorité des salariés perçoit leur entreprise comme étant engagée dans le domaine environnemental (55%) et social (54%)
  • 7 salariés sur 10 considèrent également que leur entreprise agit de manière responsable vis-à-vis de la société (69%)
  • Les salariés souhaitent toutefois une implication plus poussée de leur entreprise dans le domaine environnemental (63%) et social (49%)

Un écart entre discours et réalité ?

  • Près des ¾ des salariés estiment que l’engagement social, environnemental ou éducatif des entreprises, en général, est opportuniste (72%)
  • Un engagement pourtant jugé concret (72%) et sincère (70%) lorsqu’il s’agit de leur entreprise
  • Une adhésion forte aux valeurs défendues par leur entreprise, chez les salariés qui jugent leur entreprise engagée dans le domaine social, environnemental ou éducatif (81%)
  • Ces salariés s’impliquent aussi majoritairement dans les actions sociales menées par leur entreprise (62%)

L’engagement social des entreprises, un facteur d’implication

  • Pour plus de la moitié des salariés, l’engagement social d’une entreprise représente un critère déterminant dans le choix d’un employeur (54%)
  • Lorsque leur entreprise est engagée sur le plan social, environnemental ou éducatif, l’épanouissement au travail est plus fréquent : 76% des salariés dont l’entreprise est engagée jugent leur travail actuel épanouissant, contre 68% pour l’ensemble des salariés.

 

Méthodologie 

Enquête réalisée par Internet du 15 au 22 mars 2019 auprès d’un échantillon de 1000 salariés, représentatif de la population salariée âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP de la personne interrogée, région, secteur d’activité, taille d’entreprise (salariés du privé) et type d’établissement (salariés du public).