• Ségolène Royal sera battue par Olivier Falorni. Il la domine de 10 points dans notre sondage (55% contre 45%). Si elle le devance nettement auprès des électeurs de gauche, elle pâtit d’un « TSS » (« Tout Sauf Ségolène ») très actif des électeurs de droite (huit sur dix voteront Falorni).
    2 – Une telle issue satisferait les Français qui souhaitent majoritairement (58% contre 37%) la défaite de Ségolène Royal et aimeraient (55% contre 43%) qu’elle ne joue plus un rôle politique important à l’avenir.
  • Enfin, les Français ne pensent pas que la victoire de Falorni sur Royal affaiblira le PS, et encore moins François Hollande. Les deux-tiers jugent par ailleurs que le Président est intervenu comme il le fallait durant cette campagne législative.
  • L’UMP piégée par le FN ? Une majorité de Français estime que l’UMP est trop proche du FN. Les sympathisants de gauche sont 83% à le penser… mais ceux du FN sont 71% à penser que l’UMP n’en fait pas assez. Seuls les sympathisants de l’UMP semblent satisfaits de la ligne « ni-ni », 68% estimant que leur parti n’est « ni trop ni pas assez proche du FN ».

À télécharger

Rapport

Partenaires

Contact