Pour 7 salariés sur 10 les pauses représentent au plus 30 minutes par jour

Les salariés français indiquent prendre un temps de pause assez restreint. Si 91% d’entre eux déclarent prendre moins d’une heure de pause par jour (à l’exception de la pause déjeuner), un tiers des salariés affirment même prendre moins de 15 minutes par jour (36%) et 31% entre 16 et 30 minutes . A noter, les femmes et les salariés des TPE sont plus nombreux à prendre moins de 15 minutes par jour (respectivement 39% et 46%).

Les salariés jugent les pauses très bénéfiques, notamment pour le travail

Plus de 9 salariés sur 10 pensent que les pauses pendant le travail améliorent le bien-être des salariés (96%), le lien et les relations entre collègues (93%), la qualité du travail fourni (92%) et la productivité des salariés (91%). 83% des salariés estiment que les pauses améliorent également la transmission des informations dans l’entreprise.

Plus de 4 salariés sur 10 pensent que les autres collaborateurs prennent plus de pauses qu’eux

Les salariés sont partagés entre ceux qui pensent prendre un temps de pause comparable à leurs collègues (53%) et ceux qui estiment que leurs collègues prennent plus de pauses qu’eux (42%). Cette opinion est davantage présente chez les cadres (50%) que chez les ouvriers (35%). Les salariés sont aussi partagés concernant l’attitude de leur manager vis-à-vis des pauses. 39% d’entre eux expliquent que leurs managers sont attentifs au fait qu’il n’y ait pas d’abus. 37% évoquent une attitude bienveillante de leurs managers. Un peu moins d’un quart indique qu’ils sentent que les pauses peuvent facilement les agacer (23%).

Des pauses pour parler…travail avant tout

Près de 4 salariés sur 10 ont cité le travail comme premier sujet de conversation pendant leurs pauses (38% en premier et 60% au global). Cette réalité est lisible dans toutes les tranches d’âge, toutes les catégories socio-professionnelles, tous les secteurs d’activité et toutes les tailles d’entreprise. Les autres sujets principaux évoqués pendant les pauses sont les enfants et la famille (35% au global), les relations entre collègues (33% au global) et l’actualité et la politique (26% au global).