37% des Français se positionnent politiquement à droite : la majorité d’entre eux pourrait voter pour une liste d’union de la droite aux élections européennes (65%)…mais l’intérêt pour des listes d’union serait surtout ponctuel.

  • 83% des Français peuvent se positionner politiquement sur l’axe gauche-droite : 36% à gauche, 10% au centre et 37% à droite. A l’inverse, 15% se disent ni de gauche ni de droite et 2% ne se prononcent pas.
  • Parmi les 37% des Français se positionnant politiquement à droite : 14% se placent plutôt à droite, 14% à droite et 9% très à droite.
  • 65% des Français se positionnant à droite pourraient voter pour une liste d’union de la droite aux élections européennes 2019, rassemblant des candidats Les Républicains, Debout la France et du Rassemblement national.
  • Uniquement 32% des sympathisants de la droite soutiendraient des listes d’union « quelles que soient les élections » et le soutien à cette possibilité varie très fortement selon la position politique, de 60% chez les « très à droite » à seulement 35% chez les « à droite » et 12% chez les « plutôt à droite ».

Verbatim de la communauté POP by BVA : « Je ne pourrais pas voter pour une telle association qui n’aura le nom d’union que par la circonstance. Ce serait plutôt une liste d’union d’intérêts personnels. »

 

Peu  de partis ou de personnalités politiques apparaissent susceptibles de rassembler l’ensemble des sympathisants de la droite

  • Les Français « plutôt à droite » se distinguent par une plus grande proximité idéologique à La République en Marche !
  • Les Républicains ne trouvent pas d’écho majoritaire chez les Français se disant « très à droite »
  • La ligne politique du RN et de Debout la France est rejetée auprès des « plutôt à droite »
  • Parmi les personnalités dont les soutiens penchent « très  à droite », Marion Maréchal et Nicolas Dupont-Aignan apparaissent assez rassembleurs
  • Si Laurent Wauquiez dispose d’une position plus centrale à droite, son profil est peu fédérateur

Verbatim de la communauté POP by BVA : « Il est difficile aujourd’hui de cerner la droite, le RPR a éclaté et ne s’est toujours pas trouvé, DLF balbutie et fait un peu la girouette, le RN n’a rien à envier au FN, et la faiblesse de son programme reste nette. Alors comment s’y retrouver ? Pour le moment je pense que je n’en ai même pas envie. La main sur le cœur, ils sont tous pour « une France », mais leurs chemins divergent. »

 

Au-delà d’un certain socle commun, des divergences de position sur des questions-clefs (économie libérale, Euro, Union européenne) et sur certaines valeurs (égalité, solidarité, tolérance, laïcité)

  • Des positions plutôt proches sur les sujets sociétaux (identité française, protection sociale), plus éloignées sur l’économie libérale.
  • Des opinions plus clivées sur les questions européennes, l’attachement à l’Euro et à l’Union européenne différant fortement selon les segments de la droite.
  • Le Travail, la Justice, la Famille, la Liberté, l’Autorité, le Mérite et le Patriotisme, valeurs transverses à l’ensemble des Français se positionnant à droite.
  • L’Autorité, le Mérite et le Patriotisme font figure de « marqueurs de droite », l’importance qui leur est accordée à droite différant significativement de celle exprimée par les Français.
  • L’Egalité, la Solidarité, la Tolérance et la Laïcité apparaissent comme des valeurs moins consensuelles à droite.

Verbatim de la communauté POP by BVA : « Liberté, responsabilité, justice, famille et amitié, respect et politesse. L’autorité est nécessaire et ne doit pas se discuter, le patriotisme est un plaisir personnel léger qui s’applique aux différents cercles d’appartenance de chacun pour moi, le monde, l’Europe, ma région. Oui à l’égalité dans la différence et un non puissant et définitif à l’égalitarisme des jaloux et des loosers. La laïcité oui dans le sens de la liberté de penser offerte à chacun. »